Schools, Lights and Rights, La Voix De l’Enfant

Schools, Lights and Rights, La Voix De l’Enfant background

Carte d'identité du projet

  • OBJECTIF : APPORTER L’ENERGIE ET DONNER DES DROITS AUX ENFANTS LES PLUS DEFAVORISES
  • PAYS : Maroc, Madagascar, Burkina Faso, Afrique du Sud, RDC, Cameroun, Inde, Afghanistan et France
  • DATE : depuis 2015
  • ENGAGEMENT : accès à l’énergie pour tous, insertion pour l’enfance et la jeunesse par l’éducation
Plus de 242 000 bénéficiaires

Le projet

Le projet Schools, Lights and Rights s’articule autour de trois axes :

  • Schools : électrification d’écoles ou de centres d’accueil ;
  • Lights : distribution de lampes solaires portables ;
  • Rights : distribution d’un état civil aux enfants, préalable indispensable pour leur donner un accès à l’école, à la santé, à la protection juridique.

Les deux premières années du programme ont permis :

  • de pérenniser des actions menées depuis 2015
  • d’accroître la complémentarité des volets « lumières » et « droits » qui favorise une éducation de qualité et l’accès à l’énergie
  • de densifier l’implication des autorités locales pour l’accès à l’éducation et l’enregistrement des états civils / naissances
  • de sensibiliser les communautés et familles aux bienfaits des énergies renouvelables
  • de progresser dans la digitalisation des états civils qui favorise la démultiplication des enregistrements et la protection des enfants

Le programme en chiffres :

  • 13 600 lampes solaires portables distribuées
  • 86 348 états-civils enregistrés
  • 4 centres d’accueil et écoles en cours d’électrification lancés en collaboration avec Energy Assistance France
  • 500 jeunes par centre d’accueil ou école (soit 2 000 bénéficiaires)

Les objectifs de la troisième année du programme

La troisième année du programme vise d’abord à pérenniser les actions menées depuis 2015.  Le programme vise à prendre de l’ampleur grâce à l’implication des autorités locales pour l’accès à l’éducation et la digitalisation des états-civils qui favorise la démultiplication des enregistrements. Au total, ce sont plus de 21 000 lampes qui vont être distribuées et près de 162 000 états-civiles qui vont être enregistrés en 2019. Trois nouveaux pays devraient bénéficier de la digitalisation des états-civils : Madagascar, Burkina Faso, Afrique du Sud et une extension du programme est actuellement à l’étude au Laos. Enfin, le programme s’enrichie de nouveaux projets d’électrification (2 à 3 écoles) dans des zones isolées, grâce à l’intervention d’Energy Assistance France, ONG interne au Groupe ENGIE.

Le rôle de la Fondation ENGIE

La Fondation ENGIE a initié le projet « Schools, Lights and Rights » dans le cadre de la COP21 en 2015, avec son partenaire historique La Voix De l’Enfant. L’enjeu de départ était de rassembler les deux priorités de la Fondation – l’accès à l’énergie pour tous et la protection des enfants en situation de précarité – au sein d’un même programme de référence. Une aide a été allouée à Schools, Lights and Rights sur trois ans. Le premier programme pilote a été lancé quelques semaines après la COP21, en Afrique du Sud, à l’école primaire de Masiphathisane, et avec l’appui de Valued Citizens Initiative, membre du réseau de La Voix De l’Enfant.