Initié en 2018 au Sénégal par l’association Terres et Cultures Solidaires, le projet « Un banc un arbre » consiste en la construction de bancs grâce à la récupération dans la nature de déchets plastiques et de pneus usagés. La forme circulaire de chaque banc permet de planter un arbre en son milieu afin d’assurer l’ombre nécessaire dans les cours d’école. Après le succès des deux premières éditions phases, le projet amorce en 2020 sa 3e phase, focus !

Un programme transverse

« Un banc un arbre » revêt une dimension environnementale, sociétale, économique et sociale. Le programme intègre l’ensemble des bénéficiaires et des acteurs locaux dans toute sa mise en place, sa vie et sa pérennisation. La Fondation ENGIE, dans le cadre de ses engagements pour la biodiversité, l’insertion pour la jeunesse et la création d’emplois, soutient le projet depuis 2018 avec un suivi local des collaborateurs du Groupe ENGIE (ENGIE INEO).

À date, ce sont 40 écoles et 3 espaces publics bénéficiaires, soit près de 430 m³ de déchets et plus de 6 000 pneus récoltés.

2020 : renforcement du projet

Porté par Terres et Cultures Solidaires, le projet se renforce lors de cette année 2020. Ce sont 14 nouvelles écoles de Loul Sessène, Fimela et Plan Jaxaay qui bénéficieront du programme cette année. L’objectif principal de cette 3e phase est de réunir les décideurs locaux pour continuer le développement du projet et lui donner une portée nationale.

Le programme renforce par ailleurs ses volets formation et accès à l’emploi grâce à l’implication des bénévoles, des enseignants, des parents d’élèves et des décideurs locaux :

– Une formation à la conduite de projets est proposée à chacun des acteurs concernés. Objectifs ? Acquérir la démarche méthodologique et les outils nécessaires au lancement, à la gestion et au suivi d’un projet. Les stagiaires ont réalisé leur plan d’actions et leur feuille de route pour trouver le co-financement de leurs écoles dans la cadre du projet « Un banc, un arbre ».

– Des formateurs de l’équipe des « Bancs joyeux de la Teranga » partagent leurs compétences par le biais d’une formation à la construction de bancs. Elle permet aux artisans des communes bénéficiaires d’apprendre et d’obtenir un emploi. Cette année, ce sont trois maçons et un aide maçon qui ont rejoint l’équipe !

Lancé en 2014, « Un banc, un arbre » vise aujourd’hui à impliquer les acteurs et partenaires locaux pour que les actions entreprises aujourd’hui deviennent pérennes demain. Terres et cultures solidaires mise sur la sensibilisation et la formation des populations locales afin d’œuvrer, ensemble, pour la préservation de l’environnement et de la biodiversité sénégalaise.

 

EN SAVOIR PLUS :

Le journal du projet « un banc, un arbre »
Fiche projet : « Un banc, un arbre »