Ouverture d’un 4eme atelier NOC à l'hôpital Necker - Enfants malades

Depuis 2005, l’histoire entre la Fondation ENGIE, mécène fondateur et NOC ! continue de s’écrire. Notre rêve commun : offrir à toujours plus d’enfants hospitalisés un accès à l’art et à la créativité.

Un quatrième atelier vient d’ouvrir ses portes. C’est un nouveau chapitre, un nouveau départ et une nouvelle aventure pour Lou, professeure NOC ! Après une année de formation aux problématiques de la création artistique et de la pédagogie adaptée aux enfants atteints de cancer à l’Institut Curie auprès d’Elodie Thébault, fondatrice de NOC, Lou a ensuite été professeur responsable de l’atelier de l’Institut Curie pendant 2 ans et a pu réaliser de magnifiques projets créatifs.

Une nouvelle page s’ouvre et depuis le lundi 13 juin 2022, Lou est devenue la professeure NOC ! référente de ce quatrième atelier NOC ! à l’Hôpital de jour Necker-Enfants Malades.

La Fondation ENGIE accompagne l’association NOC ! depuis 18 ans qui a développé un concept d’ateliers d’arts plastiques gratuits, réguliers et pérennes implantés au coeur des structures de soin afin de participer à l’amélioration de la qualité de vie des jeunes patients.

Ces ateliers s’appuient sur une implication solidaire des professeurs, des équipes soignantes et des familles.

NOC enseigne de multiples techniques précises, proches des arts appliqués, partage avec eux des références artistiques et historiques.

La Fondation ENGIE soutient les projets de développement de l’association et les formations indispensables des professeurs NOC ! afin d’adopter la posture professionnelle la plus adaptée vis à vis des équipes soignantes, des familles et des contraintes de l’hospitalisation. L’engagement de la fondation dans le temps permet à NOC ! de déployer son concept et d’implanter de nouveaux ateliers pérennes.

L’accès de tous à l’éducation et à la culture est au cœur des engagements de la Fondation ENGIE depuis 30 ans.


La Fondation ENGIE et la Fondation Solar Impulse prolongent leur engagement jusqu’en 2025

Comment répondre concrètement à l’urgence environnementale, contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, à la transition vers une économie neutre en carbone, comment sensibiliser les décideurs et le grand public : à l’initiative de Bertrand Piccard, la Fondation Solar Impulse a sélectionné 1000+ solutions protégeant l’environnement de manière rentable, labellisées Solar Impulse Efficient Solution. Avec une volonté : démontrer que les solutions concrètes pour lutter contre le changement climatique existent, sont rentables.

Depuis 2017, le Groupe ENGIE s’est mobilisé aux côtés de la Fondation Solar Impulse pour contribuer à détecter et mettre en valeur ces solutions efficientes et rentables, en mettant à disposition des experts du Groupe et en contribuant à intensifier l’effort, solutions portées par Heliatek, Multidrains geothermal wells, Tiko, DERMS, BimPrice, Livin’, Charge & Go, BeeWe…


Exemples de solutions

Solarimo

Permet aux propriétaires immobiliers d’investir dans l’énergie verte afin que leurs locataires puissent en bénéficier au travers d’une offre simple : le propriétaire investit dans une installation photovoltaïque sur son propre toit. Cette installation est construite et exploitée par Solarimo qui reverse une redevance au propriétaire, lui fournissant un retour sur investissement attrayant. Grâce à ce projet, les locataires bénéficient d’énergie verte locale à bas prix, évitant ainsi les coûts du réseau.

Darwin

Plateforme numérique d’analyse de données sur la production des parcs éoliens et solaires du Groupe dans le monde. Elle permet d’accroitre leur rentabilité et d’optimiser leur efficacité, afin de réduire au maximum les émissions de GES.

Community Solar

Centrale solaire dont l’électricité est partagée par plusieurs utilisateurs, démocratisant ainsi l’accès à une énergie solaire abordable. Les clients peuvent louer une «part» d’énergie solaire, ce qui leur permet de passer à l’énergie solaire sans avoir besoin d’un toit approprié.

Comment, aujourd’hui, accélérer le partage et le déploiement de ces 1400+ solutions : c’est le cœur du partenariat entre la Fondation Solar Impulse et la Fondation ENGIE jusqu’en 2025 :

  • Avec une vision commune : réconcilier performance économique et impact positif.
  • ​​Un objectif partagé : passer à l’action et accélérer la connaissance et le développement de solutions propres tels que les énergies renouvelables pour atteindre la neutralité carbone.​

« Lutte contre le réchauffement climatique, accès à l’énergie » est un des trois grands programmes, engagements de la Fondation ENGIE.

Partenaire fondateur de la première station de recherche polaire « zéro émission » Princess Elisabeth, la Fondation ENGIE contribue à sensibiliser à la lutte contre le changement climatique auprès du plus grand nombre et notamment des jeunes générations et illustre la raison d’être d’ENGIE, qui permet de rallier l’ensemble de nos collaborateurs et de nos parties prenantes à un objectif commun : agir pour accélérer la transition vers une économie neutre en carbone, par des solutions plus sobres en énergie et plus respectueuses de l’environnement.

Trop souvent méconnues, ou nées dans des startups, ces solutions pourtant efficaces ne bénéficient pas de la notoriété nécessaire pour se développer.​

La Fondation ENGIE soutient la nouvelle initiative de la Fondation Solar Impulse : inspirer et accompagner les villes dans leur feuille de route de décarbonation autour des grands thèmes de l’énergie, des bâtiments, de la mobilité, de la gestion des déchets et des infrastructure urbaine.
C’est un Guide des Villes sera disponible en septembre, illustré de +200 solutions labellisées pour répondre aux enjeux urbains et déployé à travers une campagne de communication.

« Nous partageons avec Bertrand Piccard, une conviction commune : nous pouvons et nous devons réconcilier performance économique et impact positif. Nous avons une ambition partagée : faire connaître, notamment auprès des jeunes générations, les solutions efficaces et déjà disponibles pour lutter contre le changement climatique et contribuer à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. Notre Fondation a un rôle de passerelle avec la société civile. »


Journée mondiale de l'océan : focus sur les engagements de la Fondation ENGIE

Ce 8 juin marque, comme chaque année, la Journée mondiale de l’océan, avec pour thème « Revitaliser les océans par l’action collective », dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030).

Au cœur des engagements de la Fondation ENGIE, depuis 30 ans : la biodiversité. Cet engagement se décline par des actions en faveur des Océans : soutien aux débats, à la sensibilisation du grand public et à des initiatives concrètes de lutte contre les déchets. A l’occasion de cette journée, focus sur les initiatives de la Fondation, avec comme priorités, Sensibiliser – Connecter – innover.

Sensibiliser - En 2022 : la Saison France Portugal

Déclinée simultanément dans les deux pays entre mi-février et octobre 2022, la Saison France-Portugal est l’occasion à travers une série d’évènements de mettre en avant la thématique des Océans, avec notamment la  Conférence sur les océans (Lisbonne, 27 juin – 1er juillet 2022).
La Fondation ENGIE est fière d’être partenaire de la Saison portée notamment par l’Institut français. Thème fort de cette Saison croisée, qui s’inscrit dans la continuité des présidences portugaise et française de l’Union européenne, la question de l’Océan, notre océan commun et une conviction partagée : la construction de l’avenir passe aussi par la valorisation des océans. Les évènements accompagnés sont l’occasion de parler biodiversité, énergies renouvelables, changement climatique, archéologie sous-marine, économie bleue, avec les scientifiques, les artistes et tous ceux qui inventent les solutions pour notre planète.

Echange avec Gilles Bœuf, administrateur de la Fondation ENGIE – chercheur et écologue, enseignant et ancien Président du Museum National d’Histoire Naturelle et du Conseil scientifique de l’Agence Française pour la Biodiversité, professeur invité au Collège de France, conseiller régional Nouvelle Aquitaine.

« Rappelons que l'océan couvre plus de 70 % de la planète. C’est notre source de vie, soutenant la subsistance de l’humanité entière et celle de tous les autres organismes sur terre. L’océan produit au moins 50 % de l’oxygène de la planète et abrite la majeure partie de la biodiversité terrestre. Elle est notamment la principale source de protéines pour plus d’un milliard de personnes dans le monde. L’homme a donc besoin de l’océan pour survivre et l’océan a aujourd’hui, plus que jamais auparavant, besoin d’un soutien accru pour continuer à remplir ses fonctions, dont toute la planète dépend. Prenons garde aux quatre causes majeures de l’effondrement actuel de la biodiversité : la destruction et la pollution des habitats, la surexploitation des ressources naturelles, la dissémination d’espèces et le changement climatique. Chaque minute, 18 tonnes de plastique sont déversées dans l’Océan. La pollution qui en découle a un impact catastrophique sur la biodiversité marine et sur la santé humaine. »


Focus sur les engagements de la Fondation ENGIE en faveur des Océans

Sensibiliser : la Fondation ENGIE, grand partenaire du programme « un Geste pour la Mer » de La Fondation de la Mer

Créée en juin 2015 par des personnalités engagées du monde maritime et de la société civile (navigateurs, responsables associatifs, scientifiques,
entrepreneurs, artistes, etc.), la Fondation de la Mer soutient de nombreux acteurs pour renforcer et accélérer leur impact positif en faveur de l’Océan. Elle met aussi en œuvre ses propres projets pour protéger les écosystèmes marins, lutter contre les pollutions, soutenir la recherche, encourager l’innovation, informer et sensibiliser tous les publics. Un de ses programmes phare : « UN GESTE POUR LA MER ».

La Fondation ENGIE a souhaité soutenir ce programme phare, l’occasion de sensibiliser le grand public, de mobiliser ses collaborateurs et de décliner par un volet responsabilité le partenariat d’ENGIE avec la fédération de voile et son circuit de Kitesurf.

Comment ça marche ? Comment vous engager à nos côtés ?

La plateforme ungestepourlamer de la Fondation de la Mer permet à chacun d’agir contre la pollution plastique, avec :
Une communauté globale qui fédère les citoyens, les associations, les scientifiques, les institutions scolaires, les collectivités et les acteurs privés.

Une carte des collectes en France Métropolitaine et dans les territoires d’Outre Mer, des actualités, des ressources pédagogiques, des outils pratiques pour vous aider dans votre engagement en faveur de l’Océan.

Un dispositif de financement simple et rapide pour les associations qui luttent concrètement contre la pollution plastique à travers des collectes de déchets ou des actions de sensibilisation.

Aujourd’hui une belle action : une journée de sensibilisation sur la question de la mer pour 200 enfants lors de l’ENGIE OPEN de Biarritz.

Plusieurs collectes de déchets sont organisées lors de l’ENGIE KITE TOUR. Prochain RDV le 25 juin à Lorient !

Les chiffres clés d’Un geste pour la Mer :

  • Mobilisation de 200 acteurs
  • 1 000 collectes organisées
  • 35 000 citoyens engagés
  • Plus de 200 tonnes de déchets collectés


Connecter

Comment fédérer les acteurs, les réunir autour d’engagements partagés pour échanger mais aussi agir, innover ? 

C’est cette démarche qui a guidé Raphaëla le Gouvello, chercheuse, sportive accomplie au palmarès hors du commun (avec 3 traversées en solitaire en planche à voile des Océans) pour créer RespectOcean en 2013, avec le soutien de la Fondation ENGIE.

Entre 2013 et 2016, le soutien de la Région Bretagne et de la Fondation ENGIE, Raphaëla le Gouvello a mobilisé près de 10 membres et partenaires, animé une dizaine de réunions régionales et internationales mettant ainsi en avant les actions des organisations du réseau, et faisant émerger des solutions innovantes pour l’économie bleue. En 2018, c’est une nouvelle étape : Raphaëla le Gouvello crée avec quelques membres historiques du réseau, l’association RespectOcean afin de professionnaliser et développer le réseau existant et d’en faire une association reconnue d’acteurs économiques engagés pour la protection des océans. Aujourd’hui (2022), l’association compte plus de 85 entreprises et organisations, a tissé des liens et développé des partenariats avec de nombreux acteurs de l’écosystème et lancé deux actions majeures : le concours Ocean pitch challenge et le programme « Biodiversité marine et économie »

La Fondation ENGIE accompagne le programme Biodiversité marine et économie.

L’océan est fortement impacté par les activités anthropiques et les conséquences sont importantes pour le monde vivant qu’il abrite, mais également pour la capacité des êtres humains qui en dépendent à subvenir à leurs besoins.
L’implication des acteurs économiques est fondamentale.

RespectOcean souhaite renforcer les échanges entre acteurs économiques, encourager et faire connaître les initiatives qui permettent un développement économique préservant la biodiversité marine et sa capacité d’adaptation en ces temps de pressions majeures à grande échelle.

C’est l’objectif du programme « Biodiversité marine et économie », lancé officiellement lors du Congrès mondial de la nature de l’UICN, à Marseille (septembre 2021).

Le programme est structuré autour d’un club d’entreprises et de groupes de travail thématiques et permet de développer des outils et retours d’expérience qui aideront les acteurs économiques à appréhender l’impact de leurs activités, à valoriser leurs solutions et à porter leurs voix collectivement dans des instances décisionnelles.

En savoir plus

AGIR

Comment innover, agir concrètement ?

La Fondation ENGIE soutient « The Great Bubble Barrier » pour la mise en place d’un système innovant de lutte contre les déchets plastiques , une «  Bubble Barrier » dans le District de Porto au Portugal. Cette barrière à bulles est une première du genre au Portugal qui sera mise en œuvre d’ici le troisième trimestre 2022. La barrière à bulles pourrait réduire chaque année environ 86 % des plastiques déversés dans l’océan Atlantique en provenance d’une rivière de cette région.

La barrière à bulles est une technologie innovante et éprouvée qui crée un rideau de bulles en pompant de l’air à travers un tube perforé au fond de la voie navigable. Le placement en diagonale de la barrière dirige les déchets vers les rives de la rivière qui sont ensuite collectés et retirés. Un premier projet a été mis en œuvre à Amsterdam en 2019 et il est actuellement opérationnel.


Journée de l’environnement

La Journée mondiale de l’environnement 2022 a pour thème « Une seule Terre », qui souligne la nécessité de vivre durablement en harmonie avec la nature en apportant des changements transformateurs, par le biais des politiques et de nos choix, vers des modes de vie plus propres et plus écologiques.

Prendre soin de la vie et de la planète, c’est ce qui anime la Fondation Engie depuis 30 ans. Avec 24% de ses projets dédiés à l’accès à une énergie renouvelable et durable en 2020, la Fondation Engie s’engage année après année en faveur de l’environnement. Son objectif ? participer à des projets ambitieux, impactants et participer à l’effort collectif de l’Agenda 2030 à travers la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD)

En savoir plus

Quelques partenariats emblématiques soutenus par la Fondation cette année

Bangladesh avec Friendship

Friendship France soutient des programmes d’aide humanitaire et de développement au Bangladesh et sensibilise l’opinion publique et les décideurs aux défis du dérèglement climatique.

En savoir plus

La Fondation Engie soutient cette ONG depuis 10 ans.

Cette année la Fondation a choisi de soutenir un projet de restauration de 14h de mangroves dans le sud du Bangladesh.

Le Bangladesh est un pays particulièrement vulnérable aux inondations, tempêtes tropicales et cyclones dont la fréquence et l’intensité augmentent à cause du réchauffement climatique. Dans la région côtière, les forêts de mangroves ont une fonction essentielle pour le développement et la prospérité socio-économique car ces écosystèmes fournissent de nombreuses ressources aux communautés locales pauvres et font office de barrières contre l’érosion côtière en atténuant l’effet des vagues sur les digues et en limitant l’intrusion de l’eau salée sur les terres fertiles. Bien que la plantation de mangroves soit une mesure d’adaptation au changement climatique prioritaire au Bangladesh, de nombreux projets de reforestation ne sont pas durables parce qu’ils consistent en des monocultures non résilientes, qu’ils ne sont pas gérés correctement pendant la phase de croissance, qu’ils plantent les mauvaises espèces au mauvais endroit ou qu’ils ne tiennent pas compte des facteurs socio-économiques.

Dans cet environnement difficile nécessitant une triple action conjointe sur la résilience environnementale, socio-économique et aux catastrophes, Friendship a développé une solution fondée sur la nature dont les trois objectifs sont :

  • planter au moins 5 espèces d’arbres différentes sur des centaines d’hectares le long des rivières exposées à la marée. Les avantages directs sont la limitation de l’érosion des digues, la protection des sols agricoles contre la salinisation et l’amélioration de la biodiversité et donc de la productivité des biotopes terrestres et aquatiques ;
  • inclure les riverains les plus pauvres et vulnérables aux chocs climatiques et diversifier leurs moyens de subsistance. Cela permet de garantir que les arbres plantés arriveront à maturité sans être dégradés par le bétail ou les gens acculés par la pauvreté.
  • impliquer les autorités locales et renforcer leur coopération avec les populations.

Le programme de plantation de mangrove de Friendship a été initié en 2017 grâce au soutien du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement Durable du Luxembourg dans le cadre du Financement Climatique International. Plus de 100 hectares de mangrove ont déjà été restaurés dans le district de Satkhira (sud-ouest du Bangladesh), à proximité des Sundarbans, la plus grande forêt de mangrove du monde et patrimoine mondial de l’UNESCO.

Zone à reboiser de Mirgang

Photos : ©K M ASAD


Etats Unis (Los Angeles) avec Tree People

Tree People soutient les habitants du Sud de la Californie à se rassembler pour planter et prendre soin des arbres, pouvoir récolter les eaux de pluie er renouveler ainsi les paysages appauvris ; ils agissent ainsi avec les communautés pour développer une ville plus verte, plus ombragée et plus ure en eau dans les maisons, les quartiers, les écoles et les montagnes environnantes.

En savoir plus

La Fondation a choisi de soutenir pour la 1ère fois cette ONG à travers un projet de plantation de 40 arbres dans un quartier de Los Angeles.

Ce partenariat en cours va permettre de sensibiliser et d’impliquer le grand public mais aussi les collaborateurs d’Engie.

Depuis sa création il y a plus de 40 ans, le personnel de Tree People a planté, avec l’aide 3 millions de personnes, plus de 3 millions d’arbres dans la région de Los Angeles et a développé l’un des plus grands programmes d’éducation environnementale du pays (en fournissant les outils et informations nécessaires pour créer des changements environnementaux.

A titre d’exemples, après les incendies, lorsque les écoles sont recouvertes de béton, cette association crée des cours d’école vertes, lorsque qu’elles connaissent l’insécurité alimentaire, Tree people fait don d’arbres fruitiers ; lorsque la Californie est frappée de sécheresse, Tree People conçoit des solutions pour capter l’eau de pluie.

Agir aux côtés de cette association, traduit les engagements de notre bureau à Los Angeles en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique.


Brésil avec Partners of the sea

PCCB/UERN (Université d’Etat Rio Grande do Norte) mène des actions de conservation et des études sur le comportement et la diversité des espèces de baleines et dauphins, lamantins, les tortues marines et oiseaux de mer, leur sauvetage puis leur libération.

Elle a participé à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques publiques de conservation de la biodiversité et des environnements côtiers et marins au niveau régional, national et international.

Leur objectif est de réduire les risques et les menaces de la pêche (et autres activités humaines) et d’impliquer les habitants de la région pour protéger cette biodiversité.

Le programme est promu par le Centre d’études et de surveillance de l’environnement (CEMAM), en partenariat avec l’institut Cétacés d’Areia Branca – de l’Université fédérale du Rio Grande do Norte -, qui travaille à la conservation de la faune marine, en particulier des mammifères aquatiques, des tortues de mer, des oiseaux et des poissons dans le nord-est du Brésil, où se trouve la centrale solaire Floresta d’ENGIE.

www.pccbuern.org
www.cemam.org.br

La Fondation a souhaité soutenir cette institution en faveur de la préservation de la biodiversité marine (une faune impactée par les effets du réchauffement climatique et autres actions humaines qu’il est primordial de protéger) ; la dimension éducative est également extrêmement importante pour sensibiliser et impliquer les populations locales.

Dans la région d’Areia Branca, les principales menaces sont la pêche artisanale, le transport maritime, la production pétrolière et la présence de déchets domestiques dans la mer. Le principal défi du projet est de sauver, soigner et de libérer en mer les animaux qui semblent échoués sur les plages ou blessés.

Chaque année ce sont environ 1.500 animaux qui sont concernés.

L’objectif de ce projet est double : d’une part sensibiliser les pêcheurs aux dangers de leurs pratiques sur la faune marine, et d’autre part travailler avec les écoles et les habitants pour les sensibiliser également à l’importance de protéger cette biodiversité animale voire leur prodiguer des soins d’urgence si nécessaire (via des outils pédagogiques, conférences, formations …).

En photos : des actions de sensibilisation et de soins de cette ONG dans les écoles et sur les plages.


Jury du prix Fondation ENGIE Talents de la recherche au Musée de l'Homme

Créé en 2018 par la Fondation ENGIE et le Muséum national d’Histoire naturelle, le prix « Talents de la Recherche Fondation ENGIE – Musée de l’Homme » récompense chaque année des projets de recherche interdisciplinaires et innovants développés par les chercheurs du Muséum d’Histoire naturelle et du Musée de l’Homme.

Pour sa 5ième édition, ce sont 17 équipes qui ont candidaté.

Le Prix récompense des travaux sur les liens qu’entretiennent les sociétés passées et présentes avec leur environnement, l’adaptation au changement climatique, la biodiversité.

Les lauréats bénéficient d’une bourse destinée à financer leurs travaux de recherche. En 2021, trois équipes de chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle ont été ainsi sélectionnées par le
jury et un prix spécial d’encouragement a été attribué à une quatrième équipe de chercheurs. En 5 ans, ce sont 19 chercheurs, équipes et 12 projets qui ont été récompensés.

Grand mécène du Muséum national d’Histoire naturelle, la Fondation d’entreprise ENGIE soutient le Muséum depuis près de vingt ans sur de nombreux projets liés à la préservation de l’environnement, la restauration patrimoniale ou encore la diffusion des résultats de la recherche.

Cette année le jury s’est tenu le 1er Juin au Muséum national d’Histoire naturelle en présence de

  • Bruno DAVID, président du Muséum et président du jury,
  • Jean-Jacques BAHAIN, Professeur du Muséum national d’Histoire Naturelle et Directeur de
    l’UMR « Histoire naturelle de l’Homme préhistorique »,
  • Allain BOUGRAIN-DUBOURG, Journaliste et Président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), membre du conseil d’administration de la Fondation Engie
  • Frédérique CHLOUS, Professeur du Muséum national d’Histoire naturelle, Directrice du
    Département « Homme & Environnement »,
  • Claudine COHEN, Directrice d’Études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et Directrice d’Études à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE),
  • Évelyne HEYER, Professeur du Muséum national d’Histoire naturelle, Directrice de l’UMR Écoanthropologie,
  • Dominique LEGLU, Scientifique, Directrice éditoriale des magazines Sciences et Avenir et de la recherche

Au terme des délibérations, 3 projets ont été retenus.
La cérémonie de remise de ces prix aura lieu à l’occasion de la Fête des Sciences qui se tiendra au
Jardin des Plantes du 7 au 9 Octobre 2022.


Retrouvez les vidéos des Lauréats des années passées :

Prix 2020

https://www.youtube.com/watch?v=qygsXB2jUAQ
https://www.youtube.com/watch?v=-8Sbw8j_RC0
https://www.youtube.com/watch?v=6eqPkDP31mk
https://www.youtube.com/watch?v=MGeKqHw_J3w

Prix 2019

https://www.youtube.com/watch?v=4Gj5WEJjmmg
https://www.youtube.com/watch?v=3QbTMs_3fi8

Prix 2018

https://www.youtube.com/watch?v=JFkDfnZlPPY


« Regards croisés : cultiver l’excellence »

Une table ronde mettant à l’honneur les talents de l’Opéra national de Paris et du Team sportif ENGIE pour un échange original sur le thème de l’excellence, à la croisée des disciplines sportives et artistiques.

La Fondation ENGIE et l’Opéra national de Paris ont organisé dans le cadre de leur partenariat le 31 mai prochain à l’Amphithéâtre Olivier Messiaen de l’Opéra Bastille une table ronde mettant à l’honneur les parcours de professionnels du monde du sport et du monde de l’opéra en présence de Jean-Pierre Clamadieu Président de la Fondation ENGIE. Ces talents partagent dans la recherche de l’excellence de nombreux points communs, mais apprennent aussi des autres univers. Animée par le journaliste Sylvère-Henry Cissé, cette rencontre a pour objectif de croiser les regards, mettre en lumière les synergies existantes entre la pratique sportive et la pratique artistique de haut niveau et de proposer un regard nouveau sur ces parcours de vie hors norme, guidés par la recherche de l’excellence.

Jean-Pierre Clamadieu autour de sportifs du Team ENGIE et les Artistes de l’Académie de l’Opéra de Paris : Madeleine Malonga, Luka Mkheidze, Fabien Lamirault, Poema Newland, Lise Nougier, Stéphane Bullion, Xavière Barreau, Timothée Varon

La Fondation ENGIE est mécène de l’Opéra national de Paris depuis 2009 et est mécène fondateur de l’Académie de l’Opéra qui accompagne chaque saison une trentaine de jeunes artistes en début de carrière (chanteurs, musiciens et metteurs en scène) dans le perfectionnement de leur savoir-faire.

ENGIE accompagne également 10 sportifs de haut niveau se préparant pour les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques dans le cadre du Pacte de performance du Ministère des Sports mis en place en 2014, qui permet d’accompagner de jeunes espoirs français dans ce défi.

De ces partenariats est née l’envie de réunir artistes et sportifs afin d’explorer ces deux univers qui présentent de nombreuses similitudes, dans le cadre d’un après-midi d’échange et de témoignages sur ces parcours d’exception.

Cette rencontre en public, a réuni :

  • Lise Nougier (Mezzo-soprano en résidence à l’Académie de l’Opéra national de Paris)
  • Timothée Varon (Baryton anciennement résident à l’Académie de l’Opéra national de Paris)
  • Stéphane Bullion (Danseur Etoile du Ballet de l’Opéra national de Paris)
  • Xavière Barreau (Médecin du sport à l’Opéra national de Paris)
  • Poema Newland (Kitesurf : Championne d’Europe 2021)
  • Luka Mkheidze (Judo : Médaillé de bronze aux JO de Tokyo 2020)
  • Madeleine Malonga (Judo : Vice-Championne (<78kg) et championne Olympique par Equipe de Tokyo 2020)
  • Fabien Lamirault (Para Tennis de Table : 2x Double Champion Paralympique de Rio 2016 et Tokyo 2020)

A propos de la Fondation ENGIE

Depuis 30 ans, la Fondation ENGIE agit en faveur de la jeunesse et l’environnement.
Promouvoir l’accès de tous à la culture et tout particulièrement les publics les plus fragiles ou éloignés est une exigence au cœur de l’action de la Fondation d’entreprise ENGIE depuis 1992. La culture représente un formidable outil d’intégration, d’enrichissement, d’expression et d’ouverture aux autres : une quinzaine de programmes d’accès à la culture sont soutenus chaque année par la Fondation ENGIE en France et à l’international.
C’est dans ce cadre que la Fondation ENGIE est mécène fondateur de l’Académie de l’Opéra de Paris pour soutenir les jeunes talents en résidence mais également le programme 10 mois d’Ecole et d’Opéra qui permet chaque année à 1000 jeunes de découvrir l’opéra et ses métiers.

A propos de l’Académie de l’Opéra national de Paris

Créée en 2015, l’Académie de l’Opéra national de Paris articule ses missions autour de la Transmission, la Formation et la Création.
Son ambition est d’accompagner l’émergence des professionnels de demain. Près de trente artistes du monde entier sont accueillis en résidence pour achever leur formation, apprendre et grandir aux côtés de professionnels reconnus. Chanteurs, pianistes, chefs de chant, musiciens ou metteur en scène, tous travaillent ensemble, partagent des expériences communes et participent aux créations de l’Opéra de Paris. Le programme de transmission de l’Académie permet à l’Opéra national de Paris de continuer à être à la fois un conservatoire et un laboratoire pour tous les métiers liés à la création.

L’Académie a également une mission en matière d’éducation artistique. S’inscrivant dans une démarche citoyenne, l’Académie place la transmission au cœur de ses objectifs. Transmission d’une culture et d’un patrimoine, transmission de savoir-faire autour de métiers techniques et artistiques que l’Opéra s’emploie à faire connaître, à valoriser auprès de personnes venues d’horizons divers. Dans un cadre scolaire, familial ou encore associatif, des parcours d’initiation à l’opéra et à la danse sont proposés sous la forme de spectacles, de rencontres et d’ateliers de pratique artistique. Il s’agit pour les participants de découvrir une œuvre lyrique ou chorégraphique, d’en comprendre l’essence et de ressentir l’émotion qu’elle suscite, de découvrir enfin tout un monde professionnel qui unit les métiers artistiques et techniques.

En savoir plus

La Fondation ENGIE aux cotés de la Fondation la France s’engage pour soutenir les initiatives innovantes, solidaires et responsables

La Fondation ENGIE est très fière de soutenir et d’accompagner l’action de la Fondation La France s’engage, et ses lauréats.
Contribuer à faire émerger des projets innovants et solidaires répondant à des problématiques sociales et environnementales autour de l’éducation, de la culture, de la solidarité, de l’écologie, de la santé ou de la citoyenneté, est au cœur de ce nouveau partenariat. La Fondation ENGIE porte ces thématiques et cet engagement depuis 30 ans.

Créée en mars 2017, la Fondation la France s’engage, reconnue d’utilité publique, s’inscrit dans le prolongement du programme de soutien à l’innovation sociale – « La France s’engage » – initié par l’État en 2014.

L’objectif de la Fondation est de promouvoir l’engagement de la société civile dans des initiatives utiles au plus grand nombre. Elle favorise ainsi le vivre-ensemble autour de services de proximité et le développement durable des territoires. Chaque année, elle détecte et récompense les projets les plus innovants dans tous les champs du développement durable. Les projets labellisés sont accélérés par la Fondation qui leur offre un financement et un accompagnement pendant trois ans pour changer d’échelle et essaimer. Ce sont 203 Lauréats accompagnés ou en cours d’accompagnement depuis 2014.

Créée en 1992, la Fondation agit depuis 30 ans pour l’aide à l’enfance et l’éducation, la biodiversité et l’accès de tous à l’énergie, la lutte contre la pauvreté, l’emploi et l’insertion, ses 3 grandes priorités d’action et accompagne chaque année une centaine de projets.

La Fondation ENGIE soutiendra l’accomplissement des missions sociales de la Fondation et, notamment, la mise en œuvre des projets suivants :

  • La détection et la sélection des Lauréats de la France s’engage ;
  • Le soutien financier aux Lauréats ;
  • L’accompagnement au changement d’échelle et à l’essaimage des Lauréats ;
  • Le rayonnement des Lauréats et de la Fondation
  • L’animation de la communauté de La France s’engage ;
  • Le développement territorial de la Fondation.

« Cette rencontre entre nos deux fondations était évidente. Au-delà d’engagements communs, de nombreuses associations que nous accompagnons ont été repérées et soutenues par la France s’engage : Afghanistan libre, l’APIE, l’Institut de l’engagement, l’ADIE, Agir pour l’école, le choix de l’école, les petits doudous, Divertimento, les Résonantes, SINGA… Nous souhaitions nous appuyer sur l’écosystème créé par la Fondation La France s’engage pour aller plus loin »

Jean-Pierre Clamadieu
Président de la Fondation ENGIE


Portraits de Lauréats

Chemins d’Avenirs (Lauréat 2021)
Le pari de la jeunesse rurale et de la valeur des territoires

A l’isolement géographique et à la fracture numérique qui touchent les collégiens, lycéens et étudiants habitant en zone rurale, Chemins d’Avenirs répond par un dispositif innovant, créatif et ambitieux pour réduire les inégalités entre la jeunesse urbaine et la jeunesse rurale et créer un avenir professionnel équitable.
Après avoir grandi dans l’Allier, le Cher et la Nièvre, Salomé Berlioux étudie à Sciences Po et à l’ENS. En 2016, elle crée Chemins d’Avenirs pour aider les jeunes des territoires ruraux dans la construction d’un parcours personnel et professionnel ambitieux.
Chemins d’Avenirs propose une réponse innovante mêlant une approche personnalisée à des outils concrets d’aide à la réussite. L’association offre un mentorat à des collégiens et lycéens en milieu rural. Pendant 18 mois, le mentor consacre 2 heures par mois à son filleul pour concevoir avec lui son parcours scolaire et universitaire.

3 200 élèves bénéficiaires

En savoir plus

Fleurs d’Halage (Lauréat 2020)
Les fleurs comme supports d’insertion

Située sur L’Ile-Saint-Denis, l’association Halage développe depuis 25 ans l’insertion économique, sociale et culturelle de personnes en difficulté, tout en participant à l’amélioration du cadre environnemental des habitants des zones urbaines et péri-urbaines de manière durable. Halage valorise des friches industrielles ou urbaines par la végétalisation, dans un esprit de solidarités multiples partagées, avec une approche mixte durablement environnementale, mais aussi ludique et professionnelle. Halage est également un centre de formation agréé dispensant des CAP Agriculture et d’autres formations qualifiantes (CQP, PRAP, SST, etc.).
Forte de son expérience de cultures urbaines en friches, Halage lance Fleurs de Halage en 2018. Le projet est né du constat que 85 % des fleurs vendues en France sont importées par avion ou bateaux, après avoir été produites avec des produits toxiques interdits en Europe, alors que la demande de fleurs « made in France » augmente et que la filière horticole nationale est au plus bas. Il s’agit d’exploiter des friches pour y faire pousser, sans aucun pesticide, des fleurs destinées aux marchés locaux, en circuit ultra-court.

En savoir plus

Duo for job
La solidarité intergénérationnelle au service de l’emploi

D’un côté, un professionnel expérimenté âgé de plus de 50 ans, de l’autre, un jeune demandeur d’emploi issu de la diversité ou réfugié extra-européen : le Duo est créé, et son but est l’accès à l’emploi. Par la valorisation des personnes et des compétences et leur union sous le sceau du mentorat, DUO for a JOB lutte contre les discriminations et pour l’intégration. Good job !

Le projet : Organiser un mentorat intergénérationnel et interculturel afin de faciliter la mise à l’emploi des jeunes issus de la diversité ou réfugiés, avec des personnes de plus de 50 ans, expérimentées et du même secteur professionnel, afin de valoriser leur expérience.
Au travers du programme de mentorat, il s’agit de renforcer la cohésion sociale en corrigeant les inégalités d’accès au marché du travail dont souffrent les jeunes immigrés d’origine non-européenne et ceux issus des catégories sociales défavorisées.


La Forêt magique au Palais des Beaux Arts de Lille

Rencontre entre l’art et la Nature, la Foret magique est une exposition esthétique et militante, éco-conçue, qui révèlera l’intuition écologique précoce des artistes

La Fondation ENGIE est partenaire de l’exposition « LA FORET MAGIQUE » qui est présentée au Palais des Beaux de Arts de Lille du 13 mai au 19 septembre 2022.
La Fondation ENGIE accompagnera plus particulièrement les ateliers pédagogique autour de cette exposition et les animations durant les vacances d’été.

Tantôt vénérée et crainte, tantôt protégée et détestée, la forêt habite notre imaginaire depuis des temps immémoriaux. Parmi les femmes et les hommes, bon nombre d’artistes ont porté un regard singulier sur l’arbre et la forêt, pressentant leur importance dans l’équilibre du monde vivant.

C’est le propos de cette exposition : comment les artistes ont-ils représenté la forêt ? Quelles vertus, quels pouvoirs, quelle attention lui ont-ils prêté ?
Poursuivant l’engagement du musée en matière de développement durable, l’exposition présentera, dans une scénographie réemployant la précédente à 65%, un ensemble volontairement resserré d’oeuvres (une cinquantaine au total) très diversifiées (peintures, installations monumentales, immersions, extraits de films et jeux vidéo). En 4 sections, le choix a été fait de « plonger » de manière immersive et très sensorielle le visiteur dans un univers scénographique et sonore sylvestre, avec une bande son composée pour l’occasion à partir des bruits de la forêt.
La Foret magique propose une expérience forte au coeur de cet univers, mais aussi une lecture plus sensible et naturaliste par des botanistes et des écologues.

Au moment où nous risquons de les perdre, il est temps de redonner aux forêts toute leur place : parce qu’elles forment bien sûr l’un des socles indispensables de notre survie mais aussi parce qu’elles sont le refuge ultime de l’imaginaire, l’un des derniers lieux de résistance à l’uniformisation.

La Fondation ENGIE accompagne également la Ville de Lille pour replanter des arbres suite à la tempête Eunice survenue en février 2022.

INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS pour l’exposition

Vacances éducatives avec Fête le Mur : tennis et découverte des métiers de l’énergie au rendez-vous !

La Fondation ENGIE est partenaire des vacances éducatives de Fête le Mur.

Lors des vacances de printemps, la Fondation ENGIE a proposé différentes activités aux jeunes de Fête le Mur afin de découvrir les métiers de l’énergie. Un grand merci aux collaborateurs ENGIE pour leur mobilisation.


Visite de l’ENGIE LAB CRIGEN

ENGIE a ouvert les portes du ENGIE Lab CRIGEN de Stains à nos jeunes pour une sortie pédagogique sur les gaz verts dans le contexte de la transition énergétique ! Au total, 19 jeunes de Fête le Mur Stains et La Courneuve y ont participé Ces visites d’entreprises sont essentielles pour nos jeunes, riches en échanges et déterminantes pour leur avenir professionnel !


Dans le cadre de Jeu Set et Job

Visite de la chaufferie biomasse ENGIE de Stain

19 jeunes de Fête le Mur Stains ont participé à une visite de la chaufferie biomasse ENGIE de Stains.
 Sortie instructive pour comprendre le processus de production d’énergie : de la matière première jusque dans nos logements.

Visite d’une chaufferie à Rennes et rencontres avec des collaborateurs


Les vacances éducatives se sont bien sûr aussi des activités sportives

Durant ces vacances éducatives, plus de 160 enfants ont participé aux 10 journées du P’tit fêtelemurien organisées partout en France.

Ces journées sont l’occasion pour les jeunes de découvrir l’association. Ce programme est le point de départ du parcours du fêtelemurien : il promeut les valeurs de l’association et initie les bénéficiaires aux différents programmes qui leur seront proposés (école d’arbitrage et de ramasseur de balles, compétition éducative, éducation alimentaire…).

Lors de ces journées, des ateliers nutritions sont généralement animés par des diététiciennes professionnelles afin de sensibiliser les jeunes et les familles à l’éducation alimentaire.

Journée Matchs, Culture et Mixité à Bar-le-Duc (Fête le Mur Meuse) – Samedi 16 avril 2022

14 jeunes de Fête le Mur Meuse et Fête le Mur Remiremont ont participé à cette journée. Le temps du matin était consacré au tournoi de tennis, en format balle rouge. L’après-midi, les jeunes ont été sensibilisés aux gestes de premiers secours.

Intersites Grand Nord à Fête le Mur Beauvais – Vendredi 15 au dimanche 17 avril 2022

35 jeunes dont 18 filles de Beauvais, Lille, Roubaix, Stains, Metz et Meuse ont participé à ce week-end Intersites. Au total, 67 matchs ont été joués. En plus des matchs, les jeunes ont pu s’initier au tir à l’arc et au mini-golf.

Cet événement s’est déroulé en présence de Philippe Vibert, Maire adjoint chargé des sport, Ali Sahnoun, Conseiller Ville de Beauvais et Vice-président de la commission des équipements sportifs de la communauté de l’agglomération du Beauvaisis et de Frédéric Bonal, Conseiller chargé des animations sportives.

Intersites Sud-Ouest à Fête le Mur Limoges – Samedi et dimanche 16 et 17 avril 2022

47 compétiteurs de Limoges, Poitiers, Bayonne, Bordeaux et Boulazac se sont affrontés lors de ce week-end Intersites.

Journée Tennis en Fête à Nouméa en Nouvelle-Calédonie – Samedi 16 avril 2022

Plus de 80 jeunes ont participé au lancement de notre première implantation en Nouvelle-Calédonie : Fête le Mur Nouméa. Les jeunes ont pu s’essayer au tennis, mais également au padel et au beach tennis. Des cours de tennis gratuits seront maintenant proposés aux jeunes, dans huit quartiers différents de la ville, les soirs en semaine.


La Fondation ENGIE accompagne 36 jeunes filles du programme WIA Code Ngaparou au Sénégal

Grâce à l’initiative WIA Code lancée par Women in Africa, des centaines de jeunes femmes africaines (15 à 18 ans) sont formées au codage et aux sciences.

Mentorées et accompagnées pour leurs recherches de stages, ces jeunes femmes acquièrent des compétences techniques (apprentissage des différents langages informatiques et de la notion de data science) et personnelles, pour s’auto-employer ou trouver un emploi.

L’objectif de WIA Code est triple :

  • Familiariser les jeunes participants/développer des compétences dans les domaines suivants : Carrières dans le numérique, Les bases du codage et Présentation orale
  • Leur donner une première expérience professionnelle dans le domaine
  • Réseaux et communication


La Fondation ENGIE accompagne 36 jeunes filles du programme WIA Code Ngaparou au Sénégal

En 2022, Women in Africa lance fin janvier le programme WIA CODE au Sénégal dans la ville de Ngaparou
Ngaparou est une zone balnéaire située à 80 km au Sud de Dakar la capitale du Sénégal. L’activité économique est soutenue par le tourisme, la pêche et le commerce. La région a été fortement sinistrée par la crise du Covid, l’activité économique étant essentiellement portée par le tourisme.
Concernant l’accompagnement des jeunes filles, la zone est vierge de programmes d’accompagnement formalisés et structurés. Sachant les opportunités très nombreuses sur la capitale et le besoin sur cette localité, nous avons choisi d’y implanter le programme.

36 jeunes filles du Lycée Serigne Mamadou Lena Diop de Ngaparou de 16 à 20 ans participent à ce nouveau programme au Sénégal.
Le programme WIA Code Ngaparou est un programme d’une durée de 10 mois.
Les sessions se déroulent tous les jeudis de 16h à 18h pendant les périodes scolaires.
Le programme WIA Code Ngaparou se déroule en deux phases :

  • De janvier 2022 à mars 2022: formation en présentiel aux techniques de codage et aux STEMs
  • D’Avril à Septembre: deuxième phase avec le mentorat et advocacy sur le rôle des femmes dans la transformation digitale du continent.

A ce jour 5 séances ont été effectuées avec un taux d’assiduité de 95%.