La Fondation ENGIE s’engage aux côtés du docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la Paix 2018, pour venir en aide aux femmes survivantes de violences sexuelles via le reengineering des installations électriques de l’Hôpital de Panzi en République Démocratique du Congo (RDC). La Convention est signée le 27 mars, lors de la conférence « Stand Speak Rise up ! », un forum international dédié à la lutte contre la violence sexuelle dans des environnements fragiles organisé à l’initiative de la Grande-Duchesse de Luxembourg, dont la Fondation ENGIE est partenaire.

Le docteur gynécologue Denis Mukwege est un héros à Bukavu, la capitale du Sud-Kivu, en RDC. Depuis vingt ans, le dernier Prix Nobel de la Paix lutte contre un fléau : le viol, devenu une arme de guerre des groupes qui se battent pour le contrôle des minerais de la région. Celui qu’on appelle le « réparateur des femmes » a soigné plus de 50 000 femmes survivantes de violences sexuelles dans son hôpital de Panzi, qu’il a créé en 1999. Les victimes sont opérées dans l’établissement – grâce à des techniques en pointe d’endoscopie médicale -, elles sont également accompagnées psychologiquement et juridiquement.

Parce que la cause des femmes est au cœur de ses engagements, la Fondation ENGIE a décidé d’apporter son soutien à Denis Mukwege. Ce partenariat prévoit le reengineering des installations électriques de l’hôpital de référence, ceci en vue de la sécurisation de l’alimentation électrique ainsi que d’une augmentation importante de l’efficacité écologique et économiques de l’ensemble des installations et équipement de l’Hopital de Panzi.

« Stand Speak Rise up ! » : pour que le corps des femmes ne soit plus un champ de bataille

Le corps de la femme est aujourd’hui utilisé comme une arme de guerre à grande échelle. Le nombre de femmes déplacés ou meurtries pour cause de conflit ou de persécutions est plus élevé que jamais. Pour agir contre ce fléau, la Grande-Duchesse de Luxembourg et sa Fondation, auxquels se sont jointes deux ONG (Fondation Dr. Denis Mukwege et We are NOT Weapons of War), ont décidé de lancer « Stand Speak Rise up ! », le premier forum international consacré à la lutte contre la violence sexuelle dans des environnements fragiles.

« Stand Speak Rise up ! » se déroule les 26 et 27 mars à Luxembourg et réunit des acteurs clés de la communauté internationale : organismes nationaux et internationaux, ONG, acteurs publics et privés, personnalités… Cinq prix Nobel sont présents lors de cet événement, dont les deux prix Nobel 2018, Nadia Murad et Denis Mukwege et Mohammad Yunus. L’objectif est de créer de nouveaux partenariats, d’élargir les initiatives actuelles et d’identifier des solutions nouvelles et durables. Le forum servira de plate-forme pour la collaboration multipartite et donnera une voix aux survivants, qui jouent un rôle central dans la conception de programmes et d’interventions efficaces

La Fondation ENGIE, partenaire de « Stand Speak Rise Up ! » et acteur engagé pour l’accès de tous à l’énergie

Le partenariat avec « Stand Speak Rise up ! » s’inscrit parfaitement dans la stratégie de la Fondation ENGIE, qui soutient depuis de nombreuses années des ONG ou associations portées par des femmes ou soutenant la cause des femmes. Par ailleurs, la Convention signée avec le Dr Denis Mukwege, qui prévoit l’électrification de l’hôpital de Panzi, entre dans le cadre des projets soutenus par la Fondation au titre de ses engagements en faveur de l’accès à l’énergie pour tous.

Depuis sa création il y a 25 ans, la Fondation a soutenu plus de 1000 projets, associations ou institutions. En 2018, les 131 actions soutenues par la Fondation, partout dans le monde, ont bénéficié à plus de 620 000 femmes, hommes et enfants, notamment pour donner l’accès à l’énergie au plus grand nombre.

Dans le monde, 1,3 milliard de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Or, sans électricité, il n’y a pas d’accès à l’eau potable, pas d’hôpitaux, pas d’école, peu d’activité économique. Quand la lumière arrive, elle apporte la vie, éloigne les dangers, amène la prospérité. Quand elle débarque au cœur d’un village rural en Afrique subsaharienne ou dans les terres reculées du Brahmapoutre au Bangladesh, elle permet aux enfants d’étudier à la tombée de la nuit.

La Fondation ENGIE travaille en étroite collaboration avec des ONG, institutions ou associations intervenant dans le domaine de l’accès à l’énergie pour tous. Avec La Voix De l’Enfant, la Fondation ENGIE a lancé le projet emblématique « Schools, Lights and Rights ». Ce projet est déployé auprès des enfants dans neuf pays, dont six en Afrique.

Parce que le monde de demain ne peut se concevoir sans lumière ! Parce que l’énergie est la condition sine qua non pour accéder à l’éducation, à la santé, au mieux-être.