Lancé en 2019 à l’initiative de « Pot@maï », association française à but non lucratif spécialisée dans les énergies renouvelables, avec le soutien de la Fondation ENGIE, ce programme permettra d’améliorer durablement les conditions de vie des 3 000 villageois de Loubassa. Un projet fort qui répond une fois de plus à l’engagement de la Fondation pour l’accès à l’énergie pour tous, qui ne peut se faire sans conscience écologique. Témoignages !

Une aventure humaine, un défi technologique

Dans une région où 90% de la population rurale souffre d’une grande précarité énergétique, l’association Pot@maï, soutenue par la Fondation ENGIE, développe un programme inédit d’accès à l’énergie verte pour les villageois de Loubassa, à environ 10km de Brazzaville. Objectif ? Construire et développer à Lyon une hydrolienne flottante capable d’alimenter une « Unité de Services Essentiels (USE) », puis l’installer sur le fleuve Congo pour alimenter près de 3 000 villageois, une première en Afrique !

Mise en service dans les prochaines semaines, l’USE permettra de produire de l’eau potable et de l’électricité, de stocker et transformer les produits agroalimentaires et d’alimenter des équipements pour l’artisanat, l’agriculture et l’élevage. Une entreprise locale assurera ensuite la gestion et la maintenance du site. Enfin, le site deviendra un lieu de formation et d’insertion professionnelle pour les jeunes artisans et agriculteurs de la région.

Témoignages

– Françoise Matondo, habitante de Loubassa

 
« Ici l’achat de l’essence est très difficile, et il nous manque de l’eau à boire. On est obligé de traverser le fleuve pour aller acheter l’eau à Brazzaville. À chaque fois, partir et revenir, c’est beaucoup de dépenses. Nous sommes dans la joie que le village progresse avec ce projet. On va aussi pouvoir garder les poissons au frais et les vendre sur place. Ici, il n’y a pas d’hôpital, on aimerait avoir un centre de santé. Et pour les jeunes, au lieu de les voir traîner, on serait content qu’ils puissent avoir une formation professionnelle sur le site du projet. »
 

– Maguelonne Chevallier Loubelo, Déléguée Générale de Pot@maï

 
« Ce projet est né quand j’ai eu l’immense privilège de rencontrer le fleuve Congo et ses riverains. De les côtoyer, d’ échanger, et de construire ensemble une solution durable au manque d’eau potable et de moyen de conservation des poissons. Travailler sur ce projet présente des défis techniques, socio-économiques, organisationnels et culturels, qui semblent parfois insurmontables mais c’est une expérience irremplaçable. La volonté de voir cette USE en fonctionnement grâce à l’hydrolienne Hydro-Gen – qui doit son existence à l’ingéniosité et la motivation infaillible de David Adrian – et la curiosité d’être témoin de ce qu’en feront les usagers sont des aiguillons vers le succès ! Nombreux nous ont rejoints dans cette aventure et je les en remercie. »
 
 
EN SAVOIR PLUS :
Fiche projet : « De l’énergie verte et solidaire en République du Congo, Pot@maï »
Blog : « Embarquez pour l’énergie verte en Afrique Centrale »