La Fondation ENGIE vous souhaite une bonne année


Des ateliers de travail à la Sense Academy pour le Fonds Actions Addictions

Le Fonds Actions Addictions (F2A) innove avec une nouvelle approche et de nouveaux outils de lutte contre les dommages causés par les addictions. Il y a quelques mois, le F2A a lancé le défi via la Fondation ENGIE aux équipes de MakeSense de créer des outils pour promouvoir son offre Addict’Aide au sein des entreprises… L’occasion pour la Fondation de mettre en avant cette belle initiative et de faire le point sur les solutions proposées par la SenseAcademy F2A.

Le défi du F2A : lutter contre les addictions

Responsables de 20 % des décès et de 50 % des faits de délinquance, les addictions sont un enjeu majeur pour la société et la santé publique. En plus des problèmes liés à la consommation d’alcool et de psychotropes, on peut aussi inclure les consommations excessives, les nouvelles drogues, les conduites addictives en entreprise et les dépendances « sans produit » comme les jeux d’argent, internet, le sexe, les achats compulsifs… Si la mesure des dommages progresse, les réponses proposées sont pour le moment largement insuffisantes.

Le Fonds Actions Addictions propose une nouvelle approche, plus innovante et participative pour limiter les dommages liés aux addictions. Pour la première fois, le Pr Michel Reynaud, président du fonds, psychiatre et addictologue à l’hôpital Paul-Brousse de Paris Sud, a réuni tous les acteurs de la thématique pour mieux comprendre les phénomènes d’addiction, bâtir de nouveaux savoirs et innover en mettant en œuvre de nouveaux projets. Professionnels de santé, patients, familles, victimes, associations, scientifiques et experts, tous réunis pour mettre en œuvre des actions concrètes pour :

  • Soutenir et amplifier la prévention contre les risques de dépendance et la lutte contre les addictions ;
  • Apporter un meilleur soutien aux patients et à leurs familles ;
  • Initier et accompagner les actions, les projets innovants et la recherche, afin de réduire plus vite et mieux les dommages liés aux addictions

Parmi les projets du F2A, le portail www.addictaide.fr, un outil collaboratif d’information, de prévention, d’orientation et de soins pratiques. Lancée en collaboration avec 60 acteurs français de premier plan engagés dans la lutte contre les addictions, elle constitue LA plateforme française d’information, d’aide, d’accompagnement et d’expertise la plus exhaustive et multidisciplinaire dans le domaine des addictions.

SenseAcademy F2A : faire connaître et intégrer le portail Addict’Aide en milieu professionnel

Comment faire connaître et intégrer le portail Addict’Aide au sein des entreprises ? C’est le défi lancé par le F2A à MakeSense grâce au soutien de la Fondation ENGIE. Durant 6 semaines, ce programme de formation à l’innovation inspiré du « design Thinking » a réuni une équipe de jeunes talents et des experts (la SenseAcademy) pour relever le défi.

Entre le 14 octobre et le 22 novembre dernier, la « SenseAcademy FAA » s’est réunie autour de divers ateliers pour concevoir et créer une solution innovante que le fonds pourra mettre en place pour mieux prévenir les risques d’addictions en milieu professionnel. Résultats ? Une quinzaine de participants surmotivés, près de 200 insights terrain récoltés auprès de différents acteurs du milieu professionnel (DRH, médecins du travail, syndicats, chef d’entreprise…), et une solution concrète qui se matérialise par quatre prototypes : une infographie, un livret d’accompagnement, des affiches et des flyers !

“Défi relevé par cette équipe dynamique de jeunes talents qui a apporté une solution qu’il reste maintenant à mettre en application. La Fondation ENGIE est très fière d’avoir fait partie de ce programme.” CATHERINE SACHER – Responsable Enfance et Jeunesse Fondation ENGIE

Vidéo réalisée par Solène DUCRETOT


Deuxième année du programme Schools, Lights and Rights

Initié dans le cadre de la COP21 en 2015, le programme pilote « Schools, Lights and Rights », est un programme fort de la Fondation ENGIE. Fort par son ambition de favoriser l’éducation, l’accès à l’énergie et l’insertion sociale des populations en situation de précarité. Fort par l’engagement des associations partenaires et des collaborateurs bénévoles du Groupe pendant au moins 3 ans. Fort par ses résultats au cours des deux premières années du programme… Explications !

Schools, lights and rights : de la lumière et des droits pour les enfants d’Afrique

À travers le projet « Schools, Lights and Rights », la Fondation ENGIE et la fédération d’associations « La Voix De l’Enfant » s’attachent depuis 2015 à éclairer l’avenir des enfants en détresse à travers le monde. Un programme ambitieux sur trois ans, mené dans 7 pays (Afrique du Sud, Burkina Faso, Maroc, Madagascar, Afghanistan, Inde et France), pour favoriser l’éducation (schools), l’accès à l’énergie (lights) et l’insertion sociale des enfants (rights).

Lors de la première année du programme, plus de 5 000 états civils pour des enfants ont été établis. 5 000 lampes solaires portables ont été distribuées. Financées par la Fondation ENGIE elles favorisent l’accès à l’éducation en permettant aux enfants de travailler chez eux le soir, mais favorisent également la santé et la sécurité en limitant les risques liés à l’utilisation de la bougie et des lampes à pétrole. Le programme a également pris en charge l’électrification verte d’écoles par le biais de panneaux solaire et grâce au courage et au dévouement des bénévoles d’Energy Assistance France (ONG de collaborateurs du Groupe ENGIE). Enfin, parce que l’avenir de ses populations et de notre planète sont liés, des actions de sensibilisation aux énergies renouvelables, à la préservation de l’environnement et au développement durable, ont été menées par les bénévoles auprès des populations locales.

“Schools, Lights and Rights” : une deuxième année encourageante

La deuxième année démarre avec l’objectif de développer et de renforcer Schools Lights & Rights. Le programme bénéficie du soutien d’associations et de partenaires locaux dans deux nouveaux pays : Cameroun et République Démocratique du Congo. Les associations de La Voix De L’enfant ont pu compter sur le soutien de la Fondation ENGIE pour renforcer les dispositifs de soutien aux populations locales avec : l’obtention de plus de 57 000 états-civils, la distribution de plus de 8 600 lampes solaires portables et l’électrification solaire de nombreuses écoles ou centres d’accueil pour les enfants. 7 projets d’électrification sont par ailleurs en cours de finalisation par les associations de « La Voix De L’enfant » et les bénévoles d’Energy Assistance France. Une modeste contribution à la lutte contre la précarité énergétique mondiale, mais un programme qui laisse augurer de grandes perspectives de développement des actions sociales et environnementales pour les enfants.

Le sourire des enfants est la plus belle des récompenses, mais la Fondation ENGIE tient à remercier les associations membres de « La Voix De L’Enfant » et leurs partenaires qui contribuent chaque jour à l’amélioration des conditions de vie de ces populations en situation de précarité énergétique et sociale : Valued Citizens (Afrique du Sud), Afghanistan Libre (Afghanistan), SOS Enfants, Enfants & Développement (Burkina Faso), AED Karen Mane (Maroc), Bazar sans frontières et Maison de Sagesse (Madagascar), Volontariat (Inde) et Intermèdes Robinson (France).


Flash Collection : de l’art contemporain dans les lycées

L’art contemporain se fait la malle dans les lycées ! Le Fonds d’art contemporain Île-de-France (Frac) reconduit et développe son exposition itinérante d’art contemporain pour l’année scolaire 2017–2018. L’occasion de mettre en avant cette belle initiative d’accès et de sensibilisation des jeunes à la culture.

Le programme “Flash Collection”

Lancé en Septembre 2016 par le Frac sous l’impulsion de la région Île de France et avec le soutien de la Fondation ENGIE, « Flash Collection » c’est une exposition itinérante d’art contemporain à destination des lycéens. Le principe ? Une malle, imaginée par l’artiste Olivier Vadrot, renfermant une sélection d’œuvres surprenantes de la collection du Frac pour faire découvrir, de façon ludique, l’art contemporain aux lycéens de la région.

Avec ce projet, le Frac a pour ambition de sensibiliser les élèves de lycée à l’art, en leur proposant une nouvelle manière d’accéder aux œuvres. Cette fois, l’art part à la rencontre des jeunes et leur permet d’aborder la culture d’une nouvelle manière, plus immédiate, ouverte et sensible. En plus de cette malle, « Flash Collection, c’est aussi un programme de visites commentées dans les deux lieux d’exposition du Frac, des interventions d’artistes dans les lycées, et aussi des séances de formation proposées aux enseignants. Un programme inédit, ludique, favorisant l’accès à la culture et l’élimination des barrières sociales, tout naturellement soutenu par la Fondation ENGIE dès le début.

Flash Collection Saison 2 : les nouveautés

Cette année, le Frac reprend la route et poursuit son action à destination des lycéens franciliens en ciblant notamment les lycées technologiques et professionnels. Ce sont 50 lycées de la région Île de France, contre une vingtaine l’an dernier, qui accueilleront la Flash Collection, ce qui représente un public d’environ 42.000 élèves. Plus de partenaires, plus de jeunes sensibilisés à l’art contemporain, mais également de nouveaux outils permettant au projet d’être toujours plus mobile et ludique :

  • Davantage d’œuvres originales de la collection du Frac : à la malle originelle s’ajoutent deux valises contenant six nouvelles œuvres (Émilie Pitoiset, Aurélie Salavert, Julien Carreyn, Lucien Hervé, Jirì Kovanda et Bo Christian Larsson) et un sac à dos sur mesure permettant le transport d’œuvres spécifiques. Une sélection toujours plus créative, accessible et pédagogique, notamment sur l’interprétation d’une œuvre et l’histoire de l’art !
  • La Flash Collection se met à la mobilité verte : cette année, les œuvres de la collection voyageront dans un véhicule électrique spécialement équipé, pour donner encore plus de mobilité et de légèreté au dispositif d’accès à la culture.

Le lancement de la saison 2 de Flash Collection a eu lieu le 7 novembre au lycée des Métiers de l’Horticulture et du Paysage de MONTREUIL en présence de Valérie Pécresse et de Gérard Mestrallet.

La liste des établissements participants en 2017 – 2018 par ici !


Le parc du musée Louvre Lens ouvre ses portes aux enfants tout l’été !

Ouvert il y a 5 ans, le musée Louvre Lens a été pensé par les architectes comme un musée–parc avec l’idée de créer un environnement naturel en dialogue permanent avec le musée. Cet été, le musée a décidé de mettre à l’honneur son parc de 20 hectares, en proposant aux enfants de tous âges un large programme d’activités conviviales, pour découvrir le parc et explorer l’extraordinaire richesse de ce site unique.

Le musée Louvre Lens

Inauguré en décembre 2012, le Louvre Lens est le « deuxième Louvre » français. Il a d’ailleurs un lien particulier avec le musée parisien car il propose en plus d’expositions temporaires nationales et internationales, des expositions semi-permanentes représentatives des collections du Louvre Paris. Au Louvre Lens, on regarde l’art d’une autre façon, plus ludique, plus pédagogique, dans un cadre exceptionnel sur le site de l’ancienne fosse no 9 des mines de Lens. Le musée est un véritable symbole de revalorisation du bassin minier de la région Nord Pas de Calais, il est d’ailleurs situé sur un site inscrit au patrimoine de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)

Entourant les bâtiments du musée, le parc paysager de 20 hectares est accessible gratuitement et met en valeur la mémoire et l’histoire minière du site. Se balader dans le parc du Louvre Lens, c’est remonter le temps et partir à la découverte de l’histoire des mines, de l’extraction dans les fosses à la gare d’exportation, en passant par des kilomètres de voies ferrées. La végétation y occupe une place importante, par la préservation d’espèces rares du site d’une part, mais aussi par l’apport de nouvelles espèces pour créer les conditions d’un univers paysagé plus durable. La Fondation ENGIE a d’ailleurs apporté son soutien au projet en participant au financement du jardin potager, d’équipements et d’animations pédagogiques autour du parc (RDV aux Jardins, ateliers de sensibilisation des enfants, etc.).

L’été au musée-parc du Louvre Lens

Cet été, le parc du musée s’est transformé en véritable salle d’exposition à part entière. Les esplanades, les prairies fleuries, le potager, les ruches et le bois ont été le théâtre de nombreuses activités conviviales et ludiques pour les enfants de tous âges. Objectif ? Faire découvrir le parc, sa faune, sa flore, mais aussi son histoire en multipliant les rendez-vous pédagogiques, artistiques, interactifs et sportifs !

Au programme des animations :

  • des visites guidées : découverte des secrets de l’architecture de ce lieu unique, de la faune et la flore avec le jardinier du parc, ou encore sur les anciens cavaliers miniers reconvertis en sentiers pour vivre un moment d’histoire.
  • des ateliers artistiques et créatifs : les enfants ont notamment pu réinterpréter des œuvres classiques par le graffiti ou s’essayer à la création de haïkus japonais inspirés par la nature.
  • des activités sportives : initiations au yoga et à la gymnastique énergétique chinoise, jogging guidé pour se cultiver et en apprendre plus sur le musée-parc et son lien avec l’environnement naturel, tout en s’activant !

Retrouvez toutes les informations du musée et des animations de son parc ici.


18e édition du Tournoi National Fête le Mur avec Yannick Noah à Marseille.

Quand il a fondé Fête le Mur il y a plus de 20 ans, Yannick Noah avait à l’idée transmettre sa passion pour le tennis aux jeunes générations. Au fil des années, l’ambition est devenue plus grande et l’association s’impose comme un modèle dans la lutte pour l’insertion des jeunes défavorisés par le sport, et dans le combat contre l’exclusion sociale. L’association a organisé cet été à Marseille la 18e édition de son tournoi national, l’occasion pour la Fondation de faire un petit bilan !

Fête le Mur : du tennis dans les quartiers

Fondée en 1996, Fête le Mur a pour ambition de faire du tennis un outil de lutte contre l’exclusion en proposant aux jeunes des quartiers prioritaires des tournois, des stages d’initiation et de perfectionnement encadrés par des équipes professionnels et des entraineurs diplômés. En plus de l’éveil par le tennis, l’association accompagne les jeunes dans la formation professionnelle dans l’encadrement, l’arbitrage et même la compétition jusqu’au plus haut niveau. Depuis sa création, ce sont près de 15 000 jeunes qui ont pu bénéficier du soutien quotidien des bénévoles de l’association, dans 30 quartiers sensibles partout en France !

Particulièrement engagée dans l’insertion et le développement de la jeunesse par le sport, il était tout naturelle pour la Fondation ENGIE de s’engager aux côtés des bénévoles de l’association. Depuis 1999, la Fondation apporte son soutien à Fête le Mur dans le développement et le suivi des 30 sites sportifs en France, la détection des talents et la formation professionnelle, notamment des jeunes filles, dans la continuité de son engagement de plus de 20 ans pour le tennis au Féminin.

18e édition du tournoi National à Marseille

125 compétiteurs venus des 30 sites prioritaires, 25 arbitres issus de l’école d’arbitrage de l’association, une quarantaine d’encadrants formés par l’association, ces chiffres sont le constat même que ce tournoi est une fête réussie ! Pour la première fois, c’est le site de Marseille qui a reçu avec fierté jeunes et moins jeunes, pour 2 jours de partage, de passion, de combativité, de fair-play, de tolérance, sous le regard bienveillant de Yannick Noah le président fondateur de l’association et de Tatiana Golovin, la marraine..


La Fondation ENGIE et Energy Assistance France partenaire du Programme Energie Maroc du GERES

Focus sur les fours Faraneco dits « à haute efficacité énergétique ». Ces fours présentent un intérêt à la fois écologique, social et économique et participent aujourd’hui à la transition énergétique du Maroc.  

Après un premier programme dédié à la création de fours économes pour les ménages, les équipes du GERES  se sont tournées vers les professionnels de la cuisson, qui de leur côté, souffrent encore plus d’utiliser des fours énergivores, de mauvaise qualité et déficients en matière de sécurité. Cap donc sur les petites boulangeries informelles et la conception de ces nouveaux modèles qui sont désormais pensés pour un « usage productif ».


BIENFAITS ET RÉSULTATS D’UN FOUR À HAUTE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

Ces fours sont dits « à haute efficacité énergétique » car ils consomment peu de gaz tout en respectant les conditions de sécurité sanitaire afin de réduire les risques de brûlures et d’intoxication. Comment ? Grâce notamment à l’isolation thermique et au double vitrage. Ce qui permet non seulement à la chaleur de rester à l’intérieur du four mais aussi de cuire les aliments en peu de temps.

Ecologiques, les fours Faraneco sont conçus pour limiter les émissions de gaz à effet de serre mais aussi protéger les ressources naturelles. Ils ont également une portée sociale puisqu’ils présentent moins de risques sanitaires et un meilleur confort de travail pour les boulangeries grâce à la baisse de la chaleur.

Il sont aussi économiques car ils consomment moins qu’un four ordinaire et participent à la lutte contre la précarité énergétique et présentent un gain financier pour les entreprises.

En effet, les résultats sont là : les différents retours d’expérience réalisés par notre partenaire montrent que les fours FaranEco permettraient de faire une économie d’énergie de 30 à 50% par rapport aux modèles de fours traditionnels.

Aïcha Azzouzi, employée du Centre pour la préparation et la commercialisation du pain beldi à Temara témoigne : « Nous utilisons les fours FaranEco depuis un an et depuis, nous avons non seulement fait des économies de gaz mais le pain est cuit en peu de temps et en ressort de bien meilleure qualité »


OBJECTIF 2023 : PÉRENNISER ET ÉTENDRE LE LABEL FARANECO AFIN QU’IL DEVIENNE UNE RÉFÉRENCE DE FOURS AU MAROC

La Fondation ENGIE soutient la nouvelle phase engagée par le GERES en 2021 pour renforcer la filière de production et de distribution de fours à Haute Performance Energétique et le développement des usages productifs de ces fours pour les professionnels.

Ce partenariat vise également la mise en place d’un réseau de vente féminin pour permettre une diffusion plus massive de ces fours et créer des emplois verts. Et enfin, il accompagne le travail avec les institutions pour accélérer le changement d’échelle et transformer le parc de cuisson au gaz au Maroc.

A venir, plus d’informations sur les 2 autres volets du partenariat entre la Fondation ENGIE, Energy Assistance France et le GERES sur 2021-2023 : 

  • La rénovation et la construction de bâtiments énergétiquement performants, dont des écoles de la Province montagneuse de Midelt, vont permettre aux professionnels du bâtiment et aux collectivités territoriales, le développement et l’adoption de solutions énergétiques efficaces et économes, adaptées aux contraintes locales et aux matériaux disponibles.
  • La mise en place de 3 Centres Info Energie Climat (CIEC) au sein de communes des régions de Tanger-Tetouan-Al Hoceima et du Souss Massa, dédiés à la sensibilisation, à l’information et aux conseils du grand public et des professionnels va renforcer les compétences de sensibilisation et de plaidoyer des associations ainsi que l’appropriation des enjeux climat-énergie et la capacité à agir de tous les acteurs du territoire.

Voir la fiche projet