La Fondation ENGIE partenaire de l’exposition « Ville de demain, une exploration en 1 000+ solutions » de la Fondation Solar Impulse

Du 20 septembre 2023 au 7 janvier 2024, la Cité des sciences et de l’industrie, avec le soutien de la Fondation ENGIE, accueille « Ville de demain, une exploration en 1 000+ solutions », une exposition conçue par la Fondation Solar Impulse, présidée par Bertrand Piccard.

En écho à l’exposition « Urgence climatique » à la Cité des Sciences , l’exposition « Ville de demain, une exploration en 1 000+ solutions », centrée sur les enjeux de la transition écologique en milieu urbain, invite le public à explorer les multiples approches novatrices que les technologies d’aujourd’hui proposent pour protéger l’environnement tout en favorisant le développement économique.

À travers un parcours ludique, les visiteurs partent à la découverte de propositions concrètes et efficientes, développées dans les domaines de l’énergie, de l’eau, de la construction, de
l’habitat durable, de la mobilité ou encore de la gestion des déchets.

Partenaire de la Fondation SOLAR IMPULSE et membre du club des partenaires de la Cité des Sciences et de l’Industrie, la Fondation ENGIE met l’accent sur l’éducation à l’environnement, sur la sensibilisation à la lutte contre le réchauffement climatique et à la préservation de la biodiversité et souhaite sensibiliser les jeunes générations aux enjeux de la transition écologique.

Avec 49% de ses projets dédiés à l’accès aux énergies renouvelables et durables et à la biodiversité en 2023, la Fondation ENGIE s’engage année après année pour l’environnement. L’objectif est de participer à des projets ambitieux et à impact et de participer à l’effort collectif de l’Agenda 2030 à travers la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Dans la continuité de l’esprit pionnier incarné par l’avion solaire Solar Impulse, exposé au cœur de la Cité des sciences et de l’industrie, l’exposition « Ville de demain » présente l’éventail des possibles pour une ville durable, apportant sa pierre à la construction d’un futur désirable.

Notre monde est en pleine mutation et les villes, qui concentrent 75% des émissions de CO2, doivent s’engager urgemment dans la transition écologique. C’est cette transformation que l’exposition Ville de demain, une exploration en 1 000+ solutions invite les visiteurs à découvrir, en s’adressant à notre audace collective et à la capacite de croire ensemble en notre potentiel de changement : comment passer des discours à l’application concrète des solutions novatrices, capables de mobiliser les individus, entrepreneurs et politiques pour construire une ville propre, collective, durable ?

Dans un esprit pionnier qui se veut constructif et non partisan, avec pour guide l’éco-explorateur Bertrand Piccard, l’exposition propose au visiteur un aperçu unique des enjeux écologiques urbains et des solutions durables qui existent aujourd’hui pour y répondre, avec des applications concrètes dans différentes villes.

« Ma vision de la transition écologique est apaisée et fédératrice, mais il s’agit quand même d’une révolution à mener. » – Bertrand Piccard

Présentation de l’exposition par Bertrand Piccard

Depuis cinq ans, en effet, la Fondation Solar Impulse a identifié plus de 1 500 solutions écologiques, réalistes, efficientes et économiquement rentables. Provenant des quatre coins du monde, évaluées par des experts indépendants selon leurs performances écologiques et économiques, ces solutions méritent d’être mises en lumière et déployées a grande échelle pour remplacer le statu quo polluant.

L’exposition cherche aussi à montrer que la vraie urgence aujourd’hui est de tout faire pour accélérer l’adoption de ces solutions efficientes.

Pour aider les décideurs dans les choix de la durabilité et créer les conditions qui permettront à ces innovations de remplacer les options polluantes, il s’agit avant tout de fédérer les forces en présence. ≪ Faisons sauter les barrières ! ≫

Le visiteur repartira avec ce message de fin, rappelant que ces changements ne pourront s’opérer que par la mobilisation conjointe des mondes de l’innovation et du juridique, des citoyens engages et des politiques, des entreprises innovantes et des investisseurs responsables.

L’esprit pionnier et… l’esprit BD comme guides

Tout au long de l’exposition, le visiteur est accompagné par les échanges et réflexions de deux personnages de bande dessinée, l’un représentant Bertrand Piccard et l’autre une petite boussole, symbole d’un esprit pionnier, explorateur, curieux et interrogateur.

Réalisées par le dessinateur Martin Saive de l’agence Cartoonbase, ces illustrations donnent vie aux solutions proposées dans l’exposition et rendent le parcours à la fois didactique et ludique.

« L’exploration est un état d’esprit face à la vie : abandonner ses certitudes, s’enrichir de ce que l’inconnu peut nous apprendre pour réaliser l’impossible. C’est ainsi que j’avance, en suivant le fil rouge de mes rêves d’enfant. Avec une boussole dans le cœur qui me montre, non pas le nord, mais l’inconnu, tout ce qui n’a pas encore été tenté. » – Bertrand Piccard

Découvrez les solutions ENGIE labellisées présentés lors de l’Exposition

Une solution basée sur l’intelligence artificielle pour le contrôle du chauffage et de l’éclairage des petits bâtiments Vertuoz Control – Une solution efficiente pour Solar Impulse.

La plateforme Livin’ rend le transport plus fluide, plus sûr, plus respectueux de la planète et économiquement durable. Livin’ platform – Une solution efficiente pour Solar Impulse.

La Fondation ENGIE partenaire de la FONDATION SOLAR IMPULSE

La Fondation Solar Impulse est une organisation à but non lucratif fondée par l’explorateur et pionnier des technologies propres Bertrand Piccard. A la suite du succès du premier tour du monde en avion solaire, sa mission est d’accélérer l’adoption de solutions capables de proteger l’environnement en conciliant développement économique et défi écologique. Elle reflète ainsi l’approche fédératrice et réaliste de son fondateur autour de la ≪ croissance qualitative ≫. Démontrant qu’il est possible de relever les défis écologiques sans nuire au développement économique, la Fondation a atteint, en avril 2021, son premier objectif d’identifier et de labelliser 1 000 ≪ Solutions Efficientes ≫, évaluées comme propres et rentables par des experts indépendants.

Tout en continuant d’accroitre son portefeuille de solutions, Bertrand Piccard et la Fondation cherchent a faciliter l’émergence de ces technologies sur le marché par un plaidoyer en faveur de la modernisation du cadre législatif et par la publication de guides pour accompagner les décideurs politiques et économiques dans leur transition écologique.

BERTRAND PICCARD

Un esprit pionnier et une voix influente pour encourager la mise en œuvre de solutions efficientes. L’un des premiers, dès les années 2000, à considérer l’écologie sous l’angle du développement économique, Bertrand Piccard est considéré comme un leader d’opinion sur les thèmes de l’innovation et de la durabilité.

President de la Fondation Solar Impulse, il promeut ≪ une croissance qualitative ≫ en démontrant le potentiel économique des technologies propres. Dénonçant l’absurdité des systèmes polluants et inéfficients encore trop souvent utilisés aujourd’hui, il plaide pour la modernisation du cadre légal afin de faciliter l’accès au marché de solutions efficientes. Pour soutenir sa démarche, il œuvre à rassembler les forces en présence, sensibiliser le public et accompagner les décideurs politiques et économiques dans leur transition écologique. Sa voix est entendue au sein des plus grandes institutions, telles que les Nations Unies, la Commission européenne, le Forum économique mondial et son engagement lui a valu plusieurs nominations, telles que Champion de la Terre, et Goodwill.

La Fondation ENGIE

Créée en 1992, la Fondation d’entreprise ENGIE accompagne chaque année une centaine de projets dans les domaines de l’Education – aide à la jeunesse / Accès à l’énergie – biodiversité – lutte contre le réchauffement climatique / insertion et emploi. Au cœur de son engagement : sensibiliser les jeunes générations et faire vivre la raison d’être d’ENGIE : « agir pour accélérer la transition vers une économie neutre en carbone, par des solutions plus sobres en énergie et plus respectueuses de l’environnement. »


C’est la rentrée scolaire ! La Fondation ENGIE : un acteur engagé pour l’éducation

Share energy for Education

Accélérer la transition vers une économie neutre en carbone, en veillant à un impact positif, « zéro carbone », c’est revendiquer aussi une ambition de « Zéro exclusion », contribuer à donner à chacun sa chance.

La transition vers une économie neutre en carbone ne se fera pas si nous laissons au bord de la route des publics fragilisés.

L’éducation est un des vecteurs de cette exigence d’égalité des chances.

Accélérer la transition, c’est oeuvrer pour la parité et la diversité : favoriser l’accès des jeunes filles à l’éducation, et notamment aux filières scientifiques et technologiques.

C’est aussi soutenir les collaborateurs et collaboratrices bénévoles d’ENGIE au sein des ONG – Energy Assistance -, pour électrifier des écoles dans des zones éloignées, mettre en place des classes connectées, grâce à l’énergie solaire.

L’éducation, l’aide à la jeunesse est une priorité d’action de la Fondation ENGIE depuis 1992. C’est un engagement historique. Aujourd’hui, la Fondation ENGIE accompagne 41 projets sur cette problématique.

41 projets en faveur de l’éducation
Plus de 30 000 bénéficiaires


Un partenariat structurant

Partenaire fondateur des Campus UNESCO pour l’éducation.

Une priorité
2023-2025

Favoriser l’accès des filles aux filières scientifiques et technologiques

Une exigence et une cohérence

Favoriser l’éducation à l’environnement et à la transition énergétique

Des actions articulées autour de problématiques

  • Insertion par la culture
  • Insertion par le sport
  • Lutte contre le décrochage scolaire
  • Ascension sociale-empowerment
  • Publics éloignés

CAMPUS UNESCO

L’UNESCO et la Fondation ENGIE ont un noué un partenariat pour informer, sensibiliser et mobiliser les jeunes sur les grands enjeux sociaux et environnementaux : ce sont les Campus UNESCO dont la Fondation est partenaire fondateur depuis 2014.
Ce partenariat, c’est une vision partagée : l’UNESCO a été créée pour contribuer à l’édification d’une culture de la paix, à l’éradication de la pauvreté, au développement durable et au dialogue interculturel par l’éducation, les sciences, la culture, la communication et l’information La Fondation ENGIE inscrit son action dans la contribution à la réalisation des Objectifs du Millénaire. Depuis 30 ans, éducation et accès à la culture sont au cœur de ses priorités.

IMPACT
Les CAMPUS UNESCO ont touché près de 25.000 jeunes depuis 2014, dont 5.500 jeunes ont participé aux Campus en ligne (pour un total de 145 pays touchés).
Ce dispositif des CAMPUS est accessoirement un vecteur important de sensibilisation aux grandes problématiques portées par l’UNESCO, de construction d’image auprès d’un public jeune, ainsi qu’un outil relationnel fort entre l’UNESCO et les enseignants.

En 2022-2023 :

  • 8 campus en ligne
  • 1 en présentiel au siège l’UNESCO
  • 36 établissements scolaires concernés
  • 1577 élèves

2023-2024, deux années placées sur les thèmes de la biodiversité et des océans

FAVORISER L’ACCÈS DES JEUNES FILLES AUX FILIÈRES SCIENTIFIQUES

Au cœur des priorités de la Fondation ENGIE, dans le programme Education, favoriser l’accès des jeunes filles aux filières scientifiques.

La Fondation ENGIE a la conviction que le rôle des femmes est essentiel pour contribuer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable. Dans ce cadre, la Fondation ENGIE soutient des projets selon les quatre critères suivants :

  1. Renforcer le leadership des femmes et leur participation, notamment par l’éducation, l’accès à la culture et l’insertion par l’emploi
  2. Lutter contre les violences à l’égard des femmes et lutter contre la précarité
  3. Renforcer l’autonomisation économique des femmes, notamment par l’accès à l’énergie
  4. Être attentif à l’égalité des sexes.

Soutenir des projets à impact, participer à l’effort collectif de l’Agenda 2030 et porter la raison d’être d’ENGIE : c’est ce qui guide l’action de la Fondation ENGIE au quotidien.

Sensibiliser et montrer que cela est possible avec :

  • Avec la Fondation C’génial
  • Avec l’ENS Saclay, sensibiliser primaire, collège et lycée
  • Avec Cap’sciences
  • Avec l’IHES, « les rôles modèles »

Offrir d’autres chemins d’autres voies : apprendre le code pour toutes et tous :

  • avec l’Ecole 42 le Havre
  • avec Women in Africa

LA FONDATION ENGIE PARTENAIRE DE L’ENS PARIS-SACLAY

Agir ensemble pour plus de diversité sociale et plus de femmes en sciences

Centre de formation et de recherche ouvert sur l’international et la pluridisciplinarité, l’ENS Paris-Saclay offre aux étudiant·es un contact précoce immersif avec la recherche et mobilise les laboratoires dans leur parcours de formation en sciences fondamentales, en sciences humaines et sociales et en sciences pour l’ingénieur.

L’ENS Paris-Saclay est engagée, dans le cadre de son plan égalité des chances, dans plusieurs programmes d’accompagnement des jeunes publics (lycéens, collégiens et primaires) vers l’enseignement supérieur et les métiers de la recherche, notamment pour les jeunes filles.

Ces programmes de sensibilisation ont pour vocation :

  • de susciter leur goût pour la science,
  • de renforcer l’ambition scolaire des jeunes issus de profils socio-territoriaux variés et des filles,

Un constat
La présence des femmes en classes préparatoires (CPGE) est de 41% ; à l’université : 57% ; dans les grandes écoles : 27% ; à l’ENS Paris-Saclay : 30% sur l’ensemble des disciplines, mais seulement 12,7% en sciences de l’ingénieur, mathématiques, informatique et physique objectif : 25% en science

Une ambition partagée
Intensifier l’action de l’École en faveur de la diversité et de la promotion sociale avec des programmes structurés en 3 volets :

  • des programmes d’accompagnement en amont du recrutement – marrainage / parrainage de classes de primaire de l’Essonne (91) – école d’été « Raconte-moi la Recherche » à destination de lycéens de zones défavorisées – stages de découverte à destination de collégiens des réseaux d’éducation prioritaires
  • des dispositifs d’accompagnement à l’intégration et à la poursuite en doctorat – nouvelle voie d’accès en partenariat avec l’Institut de l’Engagement – programme d’excellence PhD Track pour les normaliens étudiants – bourses d’études sur critères sociaux
  • une Scène de recherche : espace dédié à l’exploration des croisements entre arts, sciences, technologies et société, par la pratique et l’expérimentation

La Fondation ENGIE a souhaité soutenir l’intensification des actions de l’ENS Paris-Saclay en faveur de la diversité et de la promotion sociale durant les années scolaires 2023-2024 et 2024-2025 et plus particulièrement au travers des programmes d’accompagnement en amont du recrutement, et plus particulièrement trois programmes d’accompagnement :

IMPACT : 575 ÉCOLIERS ET COLLÉGIENS

FAVORISER L’ÉDUCATION À L’ENVIRONNEMENT ET AUX MÉTIERS DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

ELEMEN'TERRE LEGACY AVEC MARIE TABARLY

A la barre de Pen-Duick VI, Marie Tabarly est une personnalité engagée au service de la cause environnementale, la Fondation accompagne son action Education dans des écoles de Rouen, Concarneau et Saint Malo.

« Nous proposons aux entreprises de répondre à une problématique importante : Quel héritage allez vous laisser à votre territoire ?

Pour répondre à cette question, Marie Tabarly a imaginé Elemen’Terre Legacy, un fond à impact, pour la protection de la biodiversité bretonne par le prisme de la jeunesse.
Ce programme participe activement à la sauvegarde du territoire grâce à l’éducation autour de 3 thèmes :

  • Biodiversité.
  • Préservation du littoral.
  • Activités économiques liées aux low tech.

IMPACT : 6 classes pilotes en Bretagne et Normandie ont commencés les programmes lors de la rentrée 2022

Ces programmes s’adressent aux enfants scolarisés, déscolarisés, et aux enfants dans les hôpitaux.

1. Biodiversité : Former une classe au suivi d’un écosystème local clé par une mise en action théorique et pratique en trois phases : Inventaire et diagnostic, proposition d’un plan d’action aux partenaires locaux (élus, gestionnaires, ..), mise en place de la feuille de route, capitalisation et communication pour une passation. Cette démarche s’inscrira dans le développement des Aires Terrestres Educatives.

2. Préservation du littoral : Former une classe au suivi de la biodiversité d’une zone littorale par une mise en action théorique et pratique en trois phases : Inventaire et diagnostic

3. Activités économiques low-tech : Former un groupe de jeunes à la démarche low-tech applicable concrètement dans un établissement éducatif du territoire en partenariat avec des acteurs économiques locaux. Les jeunes définissent une thématique liée à une problématique locale (mobilité, alimentation, énergie, habitat, déchets) puis proposent un plan d’action co-construit avec des acteurs économiques (artisans, entreprises, collectivité) sous la forme d’une fabrication d’une low-tech ou d’une enquête sur les solutions locales. Ces actions s’inscrivent dans les développements des labels E3D et des éco-délégués.

EDUCATION AU CŒUR DES TERRITOIRES

FAVORISER L’ÉGALITÉ DES CHANCES À L’ÉCOLE

L’ASSOCIATION « COUP DE POUCE »

Créée en 1984, l’association Coup de pouce s’est donnée pour mission de lutter contre le décrochage scolaire. Partant du constat que les inégalités scolaires étaient visibles dès le plus jeune âge, l’association a fait le choix de cibler son action sur la prévention précoce du décrochage en intervenant dès l’école maternelle et jusqu’au CE1.

Sa particularité ? Agir de manière précoce auprès des enfants présentant un risque de décrochage scolaire en associant étroitement les parents et la communauté éducative.

Le soutien de la fondation ENGIE a permis de financer 45 de ces clubs, ce qui représente 232 enfants accompagnés et leurs parents.

SUR LES BANCS DE L’ÉCOLE

« Sur les bancs de l’école » est une association d’intérêt général à but non lucratif Loi 1901, de soutien aux familles d’enfants ayant des troubles du spectre autistique (TSA). L’association a été fondée en 2008 par un couple de parents de trois enfants avec autisme et une psychologue spécialisée dans la prise en charge psycho-éducative des enfants TSA.

Elle accompagne des enfants et jeunes ayant des troubles du spectre de l’autisme, et leur famille, à travers deux dispositifs : la Maison de Ted et Autism Friendly Académie. Autism Friendly Académie est un établissement passerelle vers le monde professionnel, dont l’objectif est l’inclusion professionnelle des jeunes avec autisme en milieu ordinaire.

« Sur les bancs de l’école » défend le droit fondamental de tous les enfants à la scolarisation, condition essentielle à la construction de leur autonomie sociale et professionnelle.

L’orientation préprofessionnelle (4ème/3ème) en milieu ordinaire n’est pas une solution dans la plupart des cas, en raison du caractère inadapté des filières proposées (métiers du bâtiment, tertiaire…) qui viennent se heurter aux particularités sensorielles de ces jeunes notamment. Les propositions d’orientation en adéquation avec les potentiels réels et les appétences de ces jeunes sont rares, par manque d’opportunités et parce que ces domaines n’ont pas été explorés dans la plupart des cas. L’association « Sur les bancs de l’école » a donc créé « Autism Friendly Académie », un collège spécifiquement adapté à ces jeunes, qui a été reconnu par l’Education Nationale en 2019.

La Fondation ENGIE a décidé d’apporter son soutien à l’Association « Sur les bancs de l’école » pour le projet Autism Friendly Académie.

BÉNÉFICIAIRES : 24 JEUNES AVEC AUTISME, GÉS DE 12 À 20 ANS, COMPRENANT 80% DE GARÇONS ET 20% DE FILLES (CE QUI CORRESPOND À LA RÉPARTITION GARÇON/FILLE DANS L’AUTISME).

OBJECTIFS :

Apporter aux jeunes avec autisme tous les apprentissages dont ils ont besoin pour permettre leur inclusion professionnelle : des compétences, un accès à l’emploi et des capacités d’autonomie sociale ;

Acquérir des compétences fondamentales dans un cadre adapté et en petit groupe avec une pédagogie individualisée, différenciée et innovante ; ainsi chaque jeune peut progresser en fonction de ses capacités, continuer à apprendre et se mettre à niveau dans des domaines d’apprentissages indispensables à l’exercice d’une activité professionnelle ;

Trouver une orientation professionnelle correspondant aux compétences et aux appétences de chaque jeune ; pour cela sont proposées des formations préprofessionnelles en adéquation avec chaque profil individuel, prenant en compte les caractéristiques des troubles du spectre autistique et les métiers en tension : cuisine/pâtisserie et informatique/programmation ; cette formation est complétée par des stages en entreprise, réguliers et aménagés afin de permettre aux jeunes une immersion complète dans le milieu professionnel ;

Développer leur autonomie sociale et professionnelle : les ateliers d’habiletés sociales et professionnelles permettent ainsi de travailler les codes sociaux, les codes du monde de l’entreprise, l’autonomie est également travaillée dans les transports, dans la rue, pour faire des achats, etc

EDUCATION ET CULTURE

MAÎTRISE DE L’OPERA COMIQUE : UN PROJET ÉDUCATIF, ARTISTIQUE ET SOCIAL

Chaque année, l’Opéra Comique change la vie de plus d’une centaine de jeunes, grâce à son école des arts de la scène : la Maîtrise Populaire Créée en 2016, la Maîtrise Populaire de l’Opéra-Comique est une troupe réunissant des jeunes de 8 à 25 ans formés selon une approche pluridisciplinaire aux arts de la scène, tout au long de leur scolarité, du CM1 à l’Université.

Il s’agit d’une formation d’excellence aux arts de la scène lyrique, dont la singularité est qu’elle repose sur une pédagogie innovante, pluridisciplinaire.

Ce projet permet à des enfants qui ne se seraient peut-être jamais croisé de grandir ensemble. Aujourd’hui, la moitié des maîtrisiens provient de milieux défavorisés.
Cette école est née d’un constat : les méthodes d’apprentissage « traditionnelles » de la musique ne permettent pas de la rendre accessible à un grand nombre.

En s’appuyant sur une pédagogie active d’apprentissage inspirée de la méthode Jacques Dalcroze, la directrice de la Maîtrise Populaire, Sarah Koné, donne le goût d’apprendre aux jeunes. La troupe est formée à partir de la classe de CM1 et le programme dure jusqu’en terminale et jusqu’aux études supérieures pour les élèves les plus prometteurs. Les maîtrisiens suivent une formation d’enseignements des arts de la scène (chant, danse, théâtre, claquettes, formation musicale Dalcroze, langue des signes), et font partie d’un
double cursus : une classe à horaires aménagés (CHAM)

OBJECTIFS DE LA MAITRISE

  • Mixité sociale
  • Lutte contre le décrochage scolaire
  • Egalité des chances
  • Formation à l’excellence

Chaque année, les élèves de la Maîtrise Populaire créent au moins deux productions intégrées à la saison de l’Opéra Comique. Par ailleurs, certains maîtrisiens, notamment les 3ème cycle sont distribués sur d’autres productions de la saison. Enfin, les Maitrisiens peuvent être amenés à partir en tournée chaque année. Ils côtoient des metteurs en scène, compositeurs et directeurs musicaux de grande renommée et font l’apprentissage de la
scène au même titre que les professionnels.

RÉSULTATS ET BÉNÉFICIAIRES

  • 60 % des élèves issus de REP
  • 124 élèves
  • 18 professeurs
  • 100% de réussite au bac
  • 330 maitrisiens formés depuis 2016 sur un parcours entre 7 et 12 ans de formation artistique

En 2018, la Maîtrise Populaire s’est rendue à Saint- Ouen, en 2019, à Bagneux, dans des écoles situées en REP +, en 2020 à Ivry-sur-Seine, en 2021 dans le 19ème arrondissement de Paris et en 2022 à Arcueil et en 2023 dans les écoles de Pantin.

L’insertion des élèves issus de REP et REP+ est en progression : en 2018 ils représentaient 20% des effectifs alors qu’en 2022, ils sont 60%.

EN BELGIQUE

IMPACT :
Au total, en Belgique, la Fondation ENGIE a donné des ailes à 5500 jeunes en 2023.
2600 enfants sont directement touchés par l’axe éducatif de la Fondation avec 10 projets répartis sur les 3 régions du pays et 40 collaborateurs impliqués comme bénévoles.

UN JARDIN DE TOIT ÉDUCATIF POUR AMENER LA NATURE DANS LA VILLE D’ANVERS

6 modules éducatifs pratiques pour apprendre en expérimentant et sensibiliser à l’importance de respecter l’environnement (station météo, qualité de l’air, hôtel à abeilles, arboretum, station de production d’énergie, récupération d’eau de pluie).
Un panneau didactique pour le module ‘énergie’ permettra de donner beaucoup de visibilité au partenariat avec la Fondation ENGIE.

IMPACT : 750 JEUNES BÉNÉFICIAIRES EN GRANDE DIFFICULTÉ D’INCLUSION

La Fondation ENGIE accompagne également des programme éducatifs au Brésil, aux Etats-Unis, en Afrique du Sud…


Plus de 9 000 bénéficiaires de l’été solidaire de la Fondation ENGIE

Comme chaque été, la Fondation ENGIE a renouvelé son programme « été solidaire » afin d’offrir la chance à des jeunes éloignés d’accéder à la culture et au sport pendant les mois d’été en France et en Belgique.

Cette année, le programme ETE SOLIDAIRE a pour priorité la Culture pour tous et la solidarité au cœur des territoires pour plus de 9 000 bénéficiaires.

L’accès à la culture est au cœur de l’action de la Fondation d’entreprise ENGIE depuis 30 ans. La culture représente un formidable outil d’enrichissement, d’expression et d’ouverture aux autres.

Découvrez quelques actions menées dans le cadre de ce programme.

Opéra pour tous !


Le 14 juillet, plus de 2 000 personnes du champ social accueillies pour la représentation solidaire de l’Opéra de Paris ce 14 juillet grâce au soutien de la Fondation ENGIE notamment ses partenaires : le SamuSocial de Paris, KUrgence, Fete le Mur, les lauréats de l’Institut de l’Engagements, la Voix de l’Enfant et le Secours Populaire Ile de France, les bénévoles de NOC Nous On crée et d’Energy Assistance.

Le 24 juillet : Visite des coulisses de l’Opéra de Paris pour les jeunes brésiliens de Gol de Letra lors de leur venue à Paris. Gol de Letra développe notamment un programme d’insertion professionnel pour les jeunes des favelas au Brésil.

A la Découverte des Musées


Un été au Louvre

Jusqu’au 16 septembre, le Louvre offre des visites guidées du musée et du jardin des Tuileries ainsi que des ateliers.
Engagé en faveur de l’éducation artistique et culturelle, le musée du Louvre adresse cette offre aux groupes du champ social, de la santé et du handicap mais aussi des quartiers prioritaires franciliens, ruraux ou urbains.
La Fondation ENGIE accompagne ce programme avec la Région Ile de France qui met à disposition des cars pour faciliter l’accès au musée aux habitants de zones peu ou mal desservies par les transports en commun.

Un été au Musée » avec Paris Musées

Un été au Musée s’adresse aux structures du champ social, de la santé, de la justice et de l’éducation et propose un large choix d’activités culturelles : parcours créatifs, ateliers, visites contées, visites-conférences ou visites-promenades à la découverte des quartiers de la capitale.
Cette édition, placée sous le signe de l’olympisme, prévoit une variété d’activités pour visiter les musées en mouvement et découvrir les liens entre art, sport et société.

Durant l’été, la Fondation ENGIE propose aux jeunes de Fête le Mur des visites dans les Musées partenaires.

21 juillet : Découverte du Zoo de Paris pour les jeunes de Fete le Mur

Solidarité au cœur des territoires


Sensibilisation à l’environnement pour les jeunes marseillais de Synergy Family

Le 24 juillet la Fondation ENGIE a organisé une collecte de déchets avec la Fondation de la Mer à Marseille au pied du Mucem dans le cadre du programme « Un geste pour la mer » avec 57 jeunes de l’association Synergie Family.

Découvrez en vidéo cette action de sensibilisation à l’environnement

Journée des Oubliés des Vacances avec le Secours Populaire Ile-de-France pour 3 100 jeunes

Le Secours populaire Île-de- France a organisé la 44ème édition de la Journée des Oubliés des Vacances francilienne le 24 août 2023.

En raison de la météo, la Journée des Oubliés des Vacances prévue à Cabourg a été annulée la veille en fin de journée suite à une réunion en présence des membres du gouvernement, la Préfecture de police et la Mairie de Cabourg. Cette lourde décision a été prise dans l’objectif d’assurer la sécurité de l’ensemble des participants.
Le Zoo de Beauval, sollicité en urgence, a répondu présent pour accueillir les enfants et les bénévoles accompagnants et ainsi proposer un plan B. Le 24 août 2023, 2 700 enfants et bénévoles ont pris la route depuis 4 départements d’Île-de-France (Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine et Seine Saint-Denis) pour se rendre au ZooParc de Beauval et profiter ainsi d’une journée de vacances à la rencontre des animaux. Après un pique-nique à l’amphithéâtre des Maîtres des Airs, ils ont pu assister à une magnifique représentation des oiseaux de Beauval, qui leur a été spécialement dédiée, avant de poursuivre la découverte du parc.

En parallèle, 400 enfants accompagnés de 150 bénévoles sont partis de Paris pour le Parc Saint-Paul dans l’Oise et ses 43 attractions de pleine nature.
Malgré ce changement de destination, des milliers d’enfants privés de vacances ont ainsi pu profiter d’une belle journée de dépaysement avant de reprendre le chemin de l’école.

Crédit photo Nathalie Bardou

NATURE, CULTURE ET NOURRITURE à Saint Denis

L’association Parti Poétique a proposé à Saint-Denis des vacances à Zone Sensible, une série de Rendez-vous gratuits ouverts à tous autour des thématiques NATURE, CULTURE ET NOURRITURE pour les habitants du territoire et notamment ceux qui n’ont pas les moyens de quitter la Région Ile de France durant la période estivale avec des ateliers pour les publics parents-enfants autour des liens entre cuisine et création, une école du bien-manger et pour une alimentation saine et durable.

Zone Sensible devient un lieu de pratiques artistiques, culinaires et environnementales, pour tous les franciliens et notamment habitants de la Seine-Saint-Denis, au travers de grands rendez-vous ainsi que d’ateliers pour les familles, centres de loisirs et centres sociaux.
L’ensemble des actions programmées visent en ce sens l’échange, le croisement des cultures, des identités et des idées.

En Belgique

L’été solidaire de la Fondation ENGIE a fait arrêt aux Barrages de l’Eau d’Heure où quelque 100 enfants de la région de Charleroi se sont retrouvés pour profiter d’un moment de répit et de fun au grand air. Les jeunes, issus d’institutions d’accueil d’enfants en détresse familiale, ont pu, malgré la météo capricieuse, déguster des fruits frais au stand de la Fondation ENGIE, sauter le plus haut possible sur les châteaux gonflables et s’offrir une séance maquillage. Un moment magique qu’ils n’oublieront pas de sitôt.

100 enfants bruxellois pris en charge, pendant l’été, par le service jeunesse de la Ville de Bruxelles ont pu visiter à l’exposition Michel François à Bozar. Ils sont allés à la découverte des œuvres contemporaines de l’artiste belge. Ce projet permet aux jeunes de pousser les portes d’un musée qui ne leur est peut-être pas familier.


L’été solidaire de la Fondation ENGIE

Comme chaque été, la Fondation ENGIE a renouvelé son programme « été solidaire » afin d’offrir la chance à des jeunes éloignés d’accéder à la culture et au sport pendant les mois d’été en France et en Belgique.

Découvrez les activités culturelles et éducatives prévues cet été avec les associations partenaires de la Fondation ENGIE.

Objectif : 10 000 bénéficiaires.

Cette année, le programme ETE SOLIDAIRE a pour priorité la Culture pour tous : la solidarité au cœur des territoires.

L’accès à la culture est au cœur de l’action de la Fondation d’entreprise ENGIE depuis 30 ans. La culture représente un formidable outil d’enrichissement, d’expression et d’ouverture aux autres.


Opéra pour tous !

Le 14 juillet, 2 450 personnes du champ social accueillies pour la représentation solidaire de l’Opéra de Paris ce 14 juillet grâce au soutien de la Fondation ENGIE notamment ses partenaires : le SamuSocial de Paris, KUrgence, Fete le Mur, les lauréats de l’Institut de l’Engagements, la Voix de l’Enfant et le Secours Populaire Ile de France, les bénévoles de NOC Nous On crée et d’Energy Assistance.

En savoir plus

Le 24 juillet : Visite des coulisses de l’Opéra de Paris pour les jeunes brésiliens de Gol de Letra lors de leur venue à Paris. Gol de Letra développe notamment un programme d’insertion professionnel pour les jeunes des favelas au Brésil.


A la Découverte des Musées

Un été au Louvre

Jusqu’au 16 septembre, le Louvre offre des visites guidées du musée et du jardin des Tuileries ainsi que des ateliers.
Engagé en faveur de l’éducation artistique et culturelle, le musée du Louvre adresse cette offre aux groupes du champ social, de la santé et du handicap mais aussi des quartiers prioritaires franciliens, ruraux ou urbains.

La Fondation ENGIE accompagne ce programme avec la Région Ile de France qui met à disposition des cars pour faciliter l’accès au musée aux habitants de zones peu ou mal desservies par les transports en commun.

Vous êtes professionnel ou bénévole du champs social ?

Réservez une visite ici

« Un été au Musée » avec Paris Musées

Un été au Musée s’adresse aux structures du champ social, de la santé, de la justice et de l’éducation et propose un large choix d’activités culturelles : parcours créatifs, ateliers, visites contées, visites-conférences ou visites-promenades à la découverte des quartiers de la capitale.
Cette édition, placée sous le signe de l’olympisme, prévoit une variété d’activités pour visiter les musées en mouvement et découvrir les liens entre art, sport et société.

Télécharger la programmation

Durant l’été, la Fondation ENGIE propose aux jeunes de Fête le Mur des visites dans les Musées partenaires.


Solidarité au cœur des territoires

Journée des Oubliés des Vacances avec le Secours Populaire Ile-de-France

Crédit photo Nathalie Bardou

Crédit photo Nathalie Bardou

Le Secours populaire Île-de-France organise la 44ème édition de la Journée des Oubliés des Vacances francilienne le 24 août 2023 sur la plage de Cabourg pour 4 000 enfants âgés de 6 à 12 ans accompagnés de 1 000 bénévoles.

Au programme de cette journée à la mer placée sous le signe de la solidarité : animations sportives sur la plage, baignade, dégustation de glaces, jeux de plage, ….

Loin d’être un événement isolé, cette journée s’inscrit dans un projet global d’aide au départ en vacances des personnes en situation de précarité sur le territoire francilien, et en particulier pour les enfants. Ces derniers subissent de plein fouet les inégalités socioéconomiques et ont plus que jamais, besoin d’un moment à eux, pour se retrouver, profiter d’une journée à la mer, comme tous les autres enfants.

La Fondation ENGIE accompagne cette journée exceptionnelle.

Sessions musicales pour 800 jeunes aux Escapades Musicales

Lors des sessions pédagogiques organisées dans le cadre des Escapades Musicales les 22 juin dernier, plus de 800 enfants des communes de Biganos, Mios ont pu découvrir la musique classique avec des ateliers sur les instruments à cordes frottées et des percussions.

Le 8 juillet, la Fondation ENGIE a soutenu le concert des artistes de l’académie de l’Opéra de Paris au profit des sapeurs pompiers.

Les rencontres Musicales de la Baule

Le festival « Les Rencontres Musicales Européennes de La Baule » se donne comme objectif d’apporter au plus grand nombre une programmation exigeante dans un cadre géographique exceptionnel : la baie de La Baule et la Presqu’île de Guérande. Cette première édition est l’occasion de célébrer le centenaire du Parc des Dryades, un écrin de verdure de 25 000 m2 situé au cœur de la station bauloise et doté d’un amphithéâtre unique en plein air récemment réhabilité. Ce rendez-vous entend mêler musique, nature et patrimoine afin d’offrir au plus grand nombre des expériences inoubliables.

Imaginée autour de trois concerts d’excellence l’édition 2023 aura à l’affiche des grands noms de la scène classique : le Quatuor Danel & Quatuor Van Kuijk (le 7 juillet), Renaud Capuçon et ses jeunes talents (le 9 juillet) et l’Orchestre philharmonique des Pays de la Loire sous la direction du hautboïste Alexeï Ogrintchouk (le 16 juillet).
La Fondation ENGIE a invité des jeunes à chaque concert de ce festival.


La Fondation ENGIE et l’Opéra de Paris mènent un projet innovant : 2 450 jeunes et membres du monde associatif invités à l’Opéra Bastille pour le 14 juillet

Depuis 2018, la Fondation ENGIE, mécène Fondateur de l’Académie de l’Opéra de Paris, soutient une initiative importante de l’Opéra en faveur de l’accès à la culture pour tous : une représentation exceptionnelle destinée exclusivement à des associations et à un public éloigné de la culture, à l’Opéra Bastille le 14 juillet

Plus de 2 450 personnes bénéficiaires d’associations soutenues par la Fondation ENGIE et par l’Opéra national de Paris sont invitées à assister à la représentation du ballet «SIGNES » à l’occasion de la Fête nationale, ce vendredi 14 juillet.

La Fondation ENGIE est fière de permettre à des associations comme La Fondation K Urgence, créée par Christine Kelly, pour les familles monoparentales, l’Institut de l’Engagement, le Secours Populaire, l’association de Yannick Noah –Fête le Mur, la Voix de l’Enfant, les bénévoles de NOC « Nous On Créé » à l’Institut Pasteur, les collaborateurs d’ENGIE engagés dans l’ONG d’accès à l’énergie – ENERGY ASSISTANCE de faire découvrir à des jeunes spectateurs ce lieu unique pour la culture.

Accès à la culture pour les plus démunis, aide à l’enfance sont au cœur de l’engagement de la Fondation ENGIE et de son soutien à l’Opéra de Paris. Mécène fondateur de l’Académie de l’Opéra et de la représentation du 14 juillet de l’Opéra pour les publics éloignés de la culture, la Fondation ENGIE a souhaité promouvoir l’accès de tous à la culture.

L’accès à la culture est au cœur  de l’action de la Fondation d’entreprise ENGIE depuis 30 ans. La culture représente un formidable outil d’enrichissement, d’expression et d’ouverture aux autres. Depuis 2018, ce sont plus de 10 000 personnes qui ont pu assister à cette représentation du 14 juillet.

La Fondation ENGIE soutient cette belle initiative dans le cadre de son programme « ETE SOLIDAIRE » qui accompagne le monde associatif en France et en Belgique avec différentes opérations pour lutter contre les inégalités au cœur des territoires.


La Fondation ENGIE poursuit son engagement solidaire à Marseille avec deux nouveaux partenariats : le MUCEM et la Maison des Femmes

Le 4 juillet 2023, Jean-Pierre Clamadieu, Président de la Fondation ENGIE a signé un partenariat avec le Mucem – Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée – pour les célébrations des 10 ans du Musée avec notamment la création de la Galerie des collections Populaires inaugurée en décembre 2023. Un partenariat fort pour la Fondation ENGIE, mécène bâtisseur du MUCEM.

Pour ses 10 ans, le Mucem souhaite revenir sur ce qui constitue son cœur et son histoire, sa collection. La nouvelle exposition semi-permanente « Galerie des collections – Populaire ! » entend toucher les publics, grâce sa collection foisonnante. Ce nouvel accrochage sera présenté dès décembre 2023. Les visites des publics scolaires, des publics empêchés, notamment du programme « Destination Mucem », pourront s’appuyer sur cette exposition grâce à des outils pédagogiques conçus pour le temps long.

Il y a 10 ans, le MUCEM – Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée – ouvrait ses portes, avec le soutien de la Fondation ENGIE – mécène bâtisseur-, et donnait à Marseille alors Capitale Européenne de la Culture un symbole fort et un lieu emblématique. La Fondation ENGIE accompagne les actions du musée en faveur de la biodiversité et l’inclusion, et cette célébration : un partenariat historique et de long terme, s’inscrivant dans une vision partagée.

  • La biodiversité au cœur du partenariat avec la création du Jardin des Migrations a été l’acte fondateur du partenariat.
  • L’accès de tous à la culture : Destination Mucem, dispositif inédit de mobilité pour les publics éloignés : la mise en place hebdomadaire d’une ligne de bus spécifique à l’échelle de la ville, renforçant l’offre de transport existante et permettant de créer un lien privilégié avec le musée.

Plus de 1700 personnes ont pu découvrir le musée et ses expositions grâce à ce dispositif inédit et un accueil personnalisé.

En savoir plus

La Fondation ENGIE à Marseille

« Marseille est un centre euro-méditerranéen majeur de décisions et d’échanges de niveau mondial et s’appuie sur une économie diversifiée, une base industrielle ainsi que sur ses  pôles d’excellence (enseignement supérieur et recherche, pôles de compétitivité…). Nouveau hub numérique de la Méditerranée, en devenant le premier noeud de raccordement de télécommunications du Sud de l’Europe, Marseille attire à présent de nombreuses entreprises du numérique.

ENGIE y a l’ambition d’être un des acteurs de référence dans la transition énergétique.

La Fondation ENGIE d’entreprise y mène depuis 10 ans de très beaux projets, et a un lien particulier avec Marseille : soutenant dès son origine le projet emblématique du MUCEM, développant avec des acteurs locaux des actions s’inscrivant dans nos grandes priorités :

Education (accès à la culture)

Accès à l’énergie et lutte contre le réchauffement climatique

Aide aux plus fragiles, avec notamment la lutte contre les violences faites aux femmes.

Notre philosophie : donner l’énergie nécessaire à ces projets, mais aussi ouvrir les portes, faire se rencontrer les porteurs de projets pour que des synergies se nouent et enrichissent leur action. Ce sont ces « énergies partagées » qui font de Marseille un lieu à part. »

Jean- Pierre  Clamadieu Président de la Fondation ENGIE

En savoir plus

Lutte contre les violences faites aux Femmes avec la Maison des Femmes de Marseille

Claire Waysand Secrétaire Générale d’ENGIE et Vice Présidence de la Fondation ENGIE a signé le 4 juillet le partenariat avec la Maison des Femmes de Marseille.

Créée en 2022, la Maison des Femmes Marseille Provence est un lieu unique d’accueil, d’écoute, de soin, d’accompagnement et d’orientation pour les femmes vulnérables et victimes de violences.

La Maison des Femmes propose un suivi individuel avec des consultations médicales, un soutien psychologique, un accompagnement social, une aide juridique ainsi que des activités collectives basées sur des groupes de parole et des ateliers : estime de soi, sport, lien social …

4  parcours de soins sont proposés au sein de La Maison des Femmes :

  • Prise en charge des femmes victimes de violences : Une prise en charge médicale, psychologique, sociale et juridique adaptée au rythme et aux besoins de chaque femme est mise en place
  • Prise en charge des femmes victimes de mutilations sexuelles : parcours de soin qui explore l’ensemble des problématiques liées à l’excision, et permet notamment une prise en charge globale médicale, chirurgicale, sexologique, psychologique et sociale.
  • Prise en charge des femmes enceintes en situation de violences :
  • Prévention, Education et Promotion de la santé : actions de prévention, d’information et d’éducation autour des questions de santé sexuelle et affective, de contraception, d’infections sexuellement transmissibles pour les femmes victimes de violences mais également pour le grand public

« L’ impact de la Maison des Femmes dès cette première année est remarquable :

  • ce sont 320 femmes victimes de violences physiques ou psychologiques, sexuelles, et sexistes, actuelles ou passées, qui ont été prises en charge en 2022.
  • Plus de 500 étudiants en santé qui ont été sensibilisés
  • Près de 200 professionnels de toute la région PACA ont participé aux journées de sensibilisation.

La Fondation ENGIE est fière d’accompagner la Maison des Femmes pour les 3 années à venir en participant notamment aux travaux des nouveaux locaux et des actions de sensibilisation » 

Claire Waysand

La Fondation ENGIE accompagne également la Maison des Femmes de Saint Denis dans le cadre de son programme Lutte contre la précarité


Journée Mondiale de l’océan

Chaque année le 8 juin, à l’initiative de l’ONU, le monde entier célèbre la Journée Mondiale de l’océan, une occasion majeur de mettre en avant l’importance vitale de nos océans et de leurs écosystèmes fragiles. C’est un appel lancé par les Nations Unies à s’unir, à intensifier les efforts et à prendre des mesures concrètes pour préserver et restaurer la santé de nos océans.

En 2023, le thème retenu est : « Planète Océan : une vague d’actions ».

En effet, l’urgence à agir n’a jamais été aussi forte.

Les opportunités économiques et les moyens de subsistance offerts par les océans aux pays en développement sont menacés par le changement climatique, la pollution et la surpêche, prévient un nouveau rapport de l’agence des Nations Unies chargée du commerce et du développement, qui réclame l’adoption d’un « Pacte Bleu » pour protéger les océans.

Chaque minute ce sont 15 tonnes de plastique qui sont déversées dans l’Océan. L’Humanité produit toujours plus de plastique (460 millions de tonnes par an aujourd’hui). La moitié des plastiques sont dangereux pour la santé humaine.

Prendre soin de la vie et de notre planète, c’est ce qui anime la Fondation ENGIE depuis plus de 30 ans. Dans le cadre de son mandat 2020 – 2025, la Fondation ENGIE renforce son engagement pour la sauvegarde de la biodiversité et son action pour préserver nos océans au travers d’initiatives concrètes pour stimuler des vagues d’actions positives.

La Fondation ENGIE agit pour :

  • Protéger la biodiversité et les écosystèmes marins
  • Mieux connaitre et explorer la richesse de la biodiversité marine
  • Eduquer et sensibiliser à la préservation de la biodiversité marine

Partenaire de la Fondation de la Mer, de l’Office National de la Biodiversité, du Muséum d’Histoire naturelle, la Fondation agit avec ses partenaires.

Focus sur quelques initiatives.


Protéger la biodiversité et les écosystèmes marins

Avec l’Office Français de la Biodiversité, le réseau méditerranéen de sauvegarde de la posidonie

Protéger la biodiversité marine est un enjeu de l’action de la Fondation ENGIE.
La posidonie est emblématique des fonds marins de Méditerranée. De sa présence et de sa préservation dépend un écosystème parmi les plus riches de notre environnement.
Dans le cadre de son activité de mécénat, la Fondation ENGIE soutient l’Office Français de la Biodiversité pour le développement de plusieurs programmes en faveur de la biodiversité dans les territoires, et notamment sur ce volet essentiel de protection des océans.

Crédit @S Ruitton, MIO

L’OFB est un établissement public dédié à la protection et la restauration de la biodiversité en métropole et dans les Outre-mer. Il travaille à la conception, à la mise en œuvre et au respect des politiques publiques dans son domaine en mobilisant un ensemble d’acteurs, de décideurs et de citoyens autour de la biodiversité : État, collectivités territoriales, associations, entreprises, scientifiques, agriculteurs, pêcheurs, chasseurs, pratiquants des sports de nature…

La Fondation soutient l’OFB dans le développement d’un réseau méditerranéen pour la préservation de l’herbier de posidonies en Méditerranée.

Ancrage sur herbiers.
Crédit @Ruitton_MIO

La posidonie (Posidonia Oceanica) est une herbe marine dont l’aire de répartition naturelle se trouve en mer Méditerranée (entre 0 et 40 m de fond) dont 85.000 ha sur le littoral français.

C’est un des organismes les plus vieux de notre planète (100 000 ans) et l’habitat que constituent les herbiers de posidonie sont le support d’une biodiversité exceptionnelle et remplissent de nombreuses fonctions écosystémiques :

  • C’est une zone de « nurserie » essentielle pour plus de 50 espèces de poissons ;
  • Elle est un puit de carbone (15 % des émissions annuelles de Corse) et une source d’oxygène (1m² d’herbier relâche 14 litres d’oxygène par jour) ;
  • Elle protège les plages de l’érosion en atténuant les houles ;
  • Elle purifie l’eau en filtrant les matières en suspension.

La posidonie a donc un rôle important mais c’est une ressource fragile. Sa croissance étant très lente (1 mètre par siècle en dehors de toute pression), elle est particulièrement vulnérable. Par ailleurs, une fois détruite, les dégâts sont quasiment irréversibles à notre échelle de vie.

La posidonie est protégée par la loi française depuis 30 ans mais son habitat ne cesse de se dégrader, en raison principalement de l’artificialisation et des dégâts causés par les bateaux de plaisance, notamment par le développement de la grande plaisance en Méditerranée.

Les ancrages répétés des grands bateaux labourent les fonds et causent des dégâts dramatiques sur les herbiers : une fois les fonds labourés, les courants élargissent les saignées et les sédiments sont libérés.

En France, il existe un bon niveau de connaissance des habitats et des pressions sur la posidonie (via les aires marines protégées, les associations environnementales et les acteurs professionnels).

Certaines initiatives ont déjà été prises au niveau national comme la stratégie de gestion des mouillages en Méditerranée depuis 2010 (pour la petite plaisance), qui a élargi en 2019 son champ d’application à la grande plaisance.

Lancement du réseau régional de protection de la Posidonie en Méditerranée (ofb.gouv.fr)

https://medposidonianetwork.com


Mieux connaitre et explorer la richesse de la biodiversité marine

Avec le programme de grandes explorations « la planète revisitée » du Muséum national d’Histoire naturelle, explorer pour préserver

La Fondation ENGIE est un partenaire historique du Muséum national d’Histoire naturelle qu’elle soutient depuis 2001 sur de nombreux projets liés à la préservation de l’environnement, l’éducation à la biodiversité, la restauration patrimoniale ou encore la diffusion des résultats de la recherche.

L’exploration du Golfe du Lion avec le Muséum national d’Histoire naturelle

La France avec ses façades maritimes atlantique et méditerranéenne a historiquement joué un rôle clé dans la description et la compréhension des écosystèmes côtiers.

Cependant, plus de la moitié des espèces n’a pas été revue depuis le 19e siècle. Or, le changement global, et en particulier le réchauffement de l’eau de mer ainsi que les canicules marines, impactent fortement les côtes françaises.

Le Muséum a produit des données de connaissances importantes sur le benthos (ensemble des organismes vivant à proximité du fond des mers) des milieux récifaux de Méditerranée lors de sa dernière exploration en Corse menée dans le cadre du projet « La Planète Revisitée » (2019-2021).

Cependant, l’inventaire de ces organismes est encore lacunaire. De plus, ils n’ont pas fait l’objet d’un séquençage ni de photographies à haute résolution en vue de créer des bases de données de référence.

Afin de compléter cet inventaire qui a fait date pour la faune et flore marine de Méditerranée, le Muséum va compléter avec ce nouveau projet dans le golfe du Lion l’inventaire du benthos des fonds meubles de Méditerranée.

Crédit MNHN - Alice Leblond - 2019

Cette nouvelle exploration (jusqu’à 1000 mètres de profondeur) permettra de documenter la diversité des organismes au sein de cet espace bénéficiant du statut de Parc naturel marin (PNM).

Les enjeux du projet sont variés :

  • Enrichissement des collections de la zone et valorisation de celle-ci ;
  • Modernisation et mise à niveau des données patrimoniales : géo référencement, photographies, séquence ADN ;
  • Production de données utiles à l’expertise (enrichissement de l’Inventaire national du patrimoine naturel (INPN) puis à la mise en œuvre des politiques publiques et plan de gestion du PNM;
  • Contribution au rayonnement de la zone au travers d’actions médiatiques mises en place dans le cadre du projet et diffusion des connaissances et de la culture scientifique au travers d’actions éducatives ;
  • Contribution éventuelle au projet ATLASea pour le séquençage de génome complet de certaines espèces du PNM (un peu moins de 20% des espèces décrites ont des séquences associées – les projets d’ADN environnemental seraient bien plus performants si la base de données avait une meilleure couverture taxonomique).

La zone cible du projet. Elle s’étend sur la zone du Parc Naturel Marin et comprend :

  • Les petits fonds
  • Le plateau continental (-120 m)
  • Les lagunes (étang de Canet-Saint-Nazaire et étang de Salses-le-Château Leucate)
  • Éventuellement des canyons (Boucart, Pruvot et Lacaze-Duthiers)

Crédit MNHN - 2023

Le calendrier

Après une phase de repérage et d’achats de matériels, l’exploration se déroulera à l’automne 2023 et les prélèvements seront réalisés à partir d’un petit bateau de pêche avec chalut à maille fine (pour la faune jusqu’à 500 m de profondeur), de plongées le long de la côte, et d’un plus gros bateau avec engins de pêche pour la faune plus profonde.

Puis les données et les spécimens seront acheminées au Muséum et l’année 2024 verra l’analyse et la valorisation des résultats (atelier de tri, séquençage, analyse morpho anatomique pour la taxonomie, restitution finale des résultats).


Eduquer et sensibiliser à la préservation de la biodiversité marine

Avec le programme « Partners of the Sea », éducation à la protection de la mégafaune marine au Brésil

Océans, protection de la biodiversité et de la faune, sensibilisation des communautés ou de la jeunesse sont au cœur de l’action de la Fondation ENGIE. Au Brésil, deuxième pays de présence du Groupe ENGIE, la Fondation accompagne un projet phare.

La Fondation ENGIE soutient le projet « Partners of the Sea » d’éducation et de sensibilisation à la préservation de la mégafaune marine mis en œuvre par le CEMAM (Centre d’Etude et de Surveillance de l’Environnement) en partenariat avec l’Université d’Etat du Rio Grande do Norte (UERN).

L’UERN mène depuis plusieurs années des études sur le comportement et la diversité des espèces de baleines et dauphins, lamantins, tortues marines et oiseaux de mer, et des actions de sauvetage pour animaux blessés.

En effet, dans la région d’Areia Branca (dans l’Etat du Rio Grande do Norte), les principales menaces pour la mégafaune marine sont la pêche artisanale, le transport maritime, la production pétrolière et la présence de déchets domestiques dans la mer. Chaque année ce sont environ 1 500 animaux qui sont échoués sur les plages ou blessés.

Le Programme « Partners the sea » vise à contribuer à la prise de conscience des communautés côtières d’Areia Branca sur les impacts subis par la mégafaune marine et la nécessité de préserver l’environnement.

L’objectif de ce projet est double :

  • d’une part sensibiliser les pêcheurs aux dangers de leurs pratiques sur la mégafaune marine et les écosystèmes côtiers associés,
  • et d’autre part travailler avec les écoles et les habitants pour les sensibiliser à l’importance de protéger cette biodiversité animale et de prodiguer des soins d’urgence si nécessaire (via des outils pédagogiques, conférences, formations …).

Sur l’année 2022 plusieurs campagnes de sensibilisation et d’éducation ont été réalisées dans la municipalité d’ Areia Branca avec une participation importante de la population :

  • Plus de 1 500 élèves de l’enseignement primaire et secondaire ont été formés (soit près de 30% des élèves de la zone)
  • 18 institutions locales ont été impliquées dans les activités
  • …sans compter la grande répercussion qu’ont eu ses activités sur les réseaux sociaux, la radio, la télévision etc.

Ce programme qui a débuté en 2022 se poursuit en 2023 ; il est notamment prévu de toucher 100% des élèves au cours de 4 campagnes de sensibilisation et de réaliser un manuel des « Partenaires de la mer » qui récapitulera toutes les activités réalisés afin de mettre à disposition des professeurs un outil pour se former et former les élèves dans le futur.

Eduquer avec les Campus Unesco

Depuis sa création, l’UNESCO a pour objectif de soutenir l’accès mondial à l’éducation, afin de réaliser son mandat de construction de la paix par la coopération internationale dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture.

La Fondation ENGIE accompagne plus particulièrement les CAMPUS liés à l’environnement.

Focus sur le Campus #UNESCOCampus XL dédié à l’Océan 

Début février, plus de 600 étudiants français et plus de 200 étudiants d’Algérie, du Cameroun, de Guyane, du Nigéria, du Rwanda et du Sénégal se sont engagés à #SaveOurOcean ! Pendant le Campus : Ils ont assisté à l’avant-première du film « Les Gardiennes de la planète » un documentaire réalisé par Jean Albert Lièvre et raconté par Jean Dujardin. 

Ils ont échangé avec des experts et personnalités passionnés de l’UNESCO, sur notre planète bleue et sa protection.

Voir la vidéo

Jury du prix Fondation ENGIE Talents de la recherche au Musée de l'Homme 2023

Créé en 2018 par la Fondation ENGIE et le Muséum national d’Histoire naturelle, le prix «Talents de la Recherche Fondation ENGIE – Musée de l’Homme» récompense chaque année des projets de recherche interdisciplinaires et innovants développés par les chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle qui travaillent sur les liens qu’entretiennent les sociétés passées et présentes avec leur environnement, l’adaptation au changement climatique, la biodiversité, thématiques au cœur des engagements de la Fondation d’entreprise ENGIE.

Une manière de mettre en valeur la recherche au sein d’une institution qui rassemble plus de 2 500 collaborateurs, dont 570 chercheurs, abrite 67 millions de spécimens dans ses réserves et ses galeries, forme plus de 450 étudiants par an, et a accueilli, un record, en 2023, plus de 3,5 millions de visiteurs dans ses 13 sites à Paris et en région.

Pour sa 6ème édition, ce sont 14 équipes qui ont candidaté.

Les lauréats bénéficient d’une bourse destinée à financer leurs travaux de recherche.

Grand mécène du Muséum national d’Histoire naturelle, la Fondation d’entreprise ENGIE soutient le Muséum depuis près de vingt ans sur de nombreux projets liés à la préservation de l’environnement, la restauration patrimoniale ou encore la diffusion des résultats de la recherche.

Cette année le jury s’est tenu le 7 Juin au Musée de l’Homme en présence de : 

  • Bruno DAVID, président du Muséum national d’Histoire Naturelle et président du jury,
  • Jean-Jacques BAHAIN, Professeur au Muséum, Directeur de l’UMR « Histoire naturelle de l’Homme préhistorique »,
  • Allain BOUGRAIN-DUBOURG, Journaliste et Président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), membre du conseil d’administration de la Fondation ENGIE,
  • Frédérique CHLOUS, Professeure au Muséum, Directrice du Département « Homme & Environnement »,
  • Denis COUVET, Professeur au Muséum, UMR CESCO « Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation », Président de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB),
  • Évelyne HEYER, Professeure au Muséum, Directrice de l’UMR « Écoanthropologie »,
  • Claudine Cohen, Directrice d’Études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Directrice d’Études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE)
  • Dominique LEGLU, Scientifique, Directrice éditoriale des magazines Sciences et Avenir et La recherche
  • Adeline DUTERQUE, Directrice du Centre de Recherche ENGIE Lab CRIGEN

Au terme des délibérations, 3 projets ont été retenus, portés par 4 chercheuses du Muséum, soulignant le rôle des femmes dans la science.

En 6 ans, ce sont 18 projets (sur près de 80 projets déposés) portés par 27 chercheurs qui ont été récompensés.


Retrouvez les vidéos des Lauréats des années passées :


Journée mondiale de l’environnement

Eduquer, Protéger, innover avec la Fondation ENGIE

Il y a 50 ans, était créée par l’Assemblée générale des Nations unies la Journée mondiale de l’environnement avec un slogan « Une seule Terre ».

Depuis 1973, le 5 juin de chaque année, le monde entier célèbre la Journée Mondiale de l’environnement. Conduite par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), cette journée, a pour ambition de sensibiliser des millions de citoyens à travers le monde à la biodiversité, mais aussi rappeler que nous partageons une même terre.

Pour cette année 2023, le thème est : Combattre la pollution plastique.

Les Nations Unies estiment que 19 à 23 millions de tonnes de plastique finissent chaque année dans les lacs, fleuves et les océans. La pollution plastique est devenue l’un des défis environnementaux les plus pressants de notre époque. Elle a un impact dévastateur sur la biodiversité et l’environnement. Les déchet plastiques contaminent les écosystèmes terrestres et aquatiques, perturbant les équilibres naturels et la santé des écosystèmes.

La Fondation ENGIE reconnait l’urgence de cette situation et s’engage activement pour la préservation de la biodiversité et l’environnement.

Protéger, Innover et Eduquer

Prendre soin de la vie et de notre planète, c’est ce qui anime la Fondation ENGIE depuis plus de 30 ans. Avec 46% de ses projets dédiés à l’accès aux énergies renouvelables et durables et à la biodiversité en 2023 la Fondation ENGIE s’engage année après année pour l’environnement. L’objectif est de participer à des projets ambitieux et à impact et de participer à l’effort collectif de l’Agenda 2030 à travers la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD).


A l’occasion de la journée de l’Environnement, découvrez trois partenariats emblématiques soutenus par le Fondation ENGIE pour lutter contre la pollution plastique

Protéger avec le programme « un geste pour la mer » de la Fondation de la mer

La Fondation ENGIE soutient la plateforme « Un Geste Pour La Mer » créée en 2019 qui permet à chacun d’agir contre la pollution plastique avec :

  • Une communauté globale qui fédère les citoyens, les associations, les scientifiques, les institutions scolaires, les collectivités et les acteurs privés.
  • Une carte des collectes en France Métropolitaine et dans les territoires d’Outre-Mer, des actualités, des ressources pédagogiques, des outils pratiques pour aider les citoyens dans leur engagement en faveur de l’Océan et organiser des collectes.
  • Un dispositif de financement simple et rapide pour les associations qui luttent concrètement contre la pollution plastique à travers des collectes de déchets ou des actions de sensibilisation.

Chiffres clés :

  • 300 acteurs inscrits sur la plateforme
  • Plus de 150 associations financées
  • 1 950 collectes organisées
  • 97 000 bénévoles mobilisés
  • Plus de 900 tonnes de déchets collectés

La Fondation ENGIE accompagne également le développement des filières de recyclage locales pour faire de nos déchets des ressources via le programme « Un Geste Pour La Mer Upcycling » lancé en septembre 2021. Ce programme fédère le réseau des acteurs français de l’Upcycling, composé

d’associations et de startups qui innovent et luttent contre la pollution des déchets plastiques, des déchets ostréicoles ou issus de la pêche ou encore de mégots.

Un dispositif de financement soutient concrètement les associations pour leur permettre de s’équiper et de franchir un cap dans le développement de leurs activités (achat de machines pour transformer le plastique, de matériel, de dispositifs de collecte, etc). 18 associations d’Upcycling sont déjà en cours de financement. Ces associations sont aussi engagées dans des actions de sensibilisation auprès des populations locales.

Enfin la Fondation ENGIE accompagne le programme « Repêchons les océans », programme de récupération des déchets marins en collaboration avec la Filière pêche en France.

Les objectifs du programme sont de former un réseau de professionnels de la pêche pour protéger la vie marine en enlevant les déchets marins qui endommagent les écosystèmes et de promouvoir l’économie circulaire à travers la mise en place d’un système national efficace de gestion des déchets marins. Un autre objectif est de maintenir leur traçabilité.

Une collecte de déchets au Cap d’Agde dans le cadre de l’ENGIE Kite Tour a été organisée avec  l’association « Le Plastique c’est dramatique » le samedi 3 juin.

Innover avec the Great Bubble Barrier au Portugal

La Fondation ENGIE a souhaité contribuer à cet enjeu en faisant le pari de l’innovation et en soutenant l’initiative d’une star-up hollandaise « The Great Bubble Barrier », fondée en 2017, pour la mise en place d’un système innovant de lutte contre les déchets plastiques dans les fleuves et rivières, une « Bubble Barrier » dans la région de Porto au Portugal.

Avec l’installation d’une Bubble Barrier dans l’estuaire de la rivière Ave dans la ville de Vila de Conde, The Great Bubble Barrier pourra s’attaquer au problème au plus près de la source et empêcher le plastique de s’écouler dans l’océan.

Eduquer avec les Campus Unesco

Depuis sa création, l’UNESCO a pour objectif de soutenir l’accès mondial à l’éducation, afin de réaliser son mandat de construction de la paix par la coopération internationale dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture.

L’UNESCO a lancé le programme Campus avec la Fondation ENGIE en 2013 pour aider les jeunes à mieux comprendre les grandes questions contemporaines et leur rôle de jeunes citoyens.

Grâce aux connaissances de divers intervenants de l’UNESCO et de la société civile, experts dans leurs domaines (technologie, éducation, sciences, …), les Campus UNESCO veulent relever les défis actuels avec les élèves de collèges et lycées sous la forme d’une discussion horizontale et libre.

La Fondation ENGIE accompagne plus particulièrement les CAMPUS liés à l’environnement.

Focus sur le Campus « Pollution plastique » : étudiants et leaders partagent des solutions pendant un Campus UNESCO

Lors de ce campus, les jeunes des écoles The English International School de Cotonou au Benin, The Phorms Schule Frankfurt/Taunus à Steinbach en Allemagne, The American School of Angola à Luanda en Angola ont pu rencontrer Mathilda D’silva, fondatrice de The Ocean Purpose Project et Oke Carstensen, co-fondateur de l’ONG GreenKayak.

Grâce à ce campus, les jeunes ont pu interagir avec des porteurs de projets inspirants impliqués dans l’action environnementale contre la pollution plastique. Nous espérons que cet échange initiera une réflexion autour de projets citoyens dans leurs écoles respectives et leur écosystème local.

A l’occasion de la semastique, l’UNESCO réunit étudiants et leaders – porteurs de projets citoyens – pour dialoguer et joindre leurs forces pour agir contre la pollution plastique.

Voir la retransmission vidéo

La Fondation ENGIE mécène bâtisseur du Mucem célèbre les 10 ans du musée

Il y a 10 ans, le MUCEM – Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée – ouvrait ses portes, avec le soutien de la Fondation ENGIE – mécène bâtisseur-, et donnait à Marseille alors Capitale Européenne de la Culture un symbole fort et un lieu emblématique.

Un caractère pionnier

Premier musée consacré aux cultures de la Méditerranée, il symbolise à la fois un geste architectural audacieux, avec un regard sur le futur et un projet muséographique inédit. Né de la métamorphose d’un grand musée de société – le Musée des arts et traditions populaires créé en 1937 à Paris – il représente «également le premier véritable transfert d’un musée national en région. Dès 2014, il entrait dans le cercle des 50 musées les plus visités du monde. Aujourd’hui, il est l’un des symboles de Marseille avec plus de 1.2 millions de visiteurs pour l’année 2022 .

Trois dimensions

Le Mucem se déploie sur trois sites. Côté mer, à l’entrée du Vieux-Port, le bâtiment J4 (l’emblématique geste architectural de Rudy Ricciotti et Roland Carta), et le fort Saint-Jean (monument historique entièrement restauré) incarnent parfaitement, avec leurs deux passerelles, le projet d’établir un trait d’union entre les deux rives de la Méditerranée, entre futur et histoire, rivages et territoire. Côté ville, dans le quartier de la Belle de Mai, le Centre de conservation et de ressources (CCR) abrite les collections du musée. Cet ensemble unique permet au Mucem de démultiplier ses propositions culturelles.

De juin 2023 à juin 2024, le Mucem célèbre ses 10 ans avec 10 rendez-vous exceptionnels: grandes fêtes, expositions inédites, moments de partage et de réflexion. Ils s’ajoutent à la programmation régulière du musée et seront les véritables temps forts de cette année anniversaire : 10 occasions de nous retrouver pour dessiner tous ensemble les 10 années qui viennent !


La Fondation ENGIE et le Mucem : 10 ans d’actions en faveur de la biodiversité et l’inclusion

La Fondation ENGIE mécène Bâtisseur du Mucem accompagne depuis 10 ans les actions du musée en faveur de la biodiversité et l’inclusion, et cette célébration : un partenariat historique et de long terme, s’inscrivant dans une vision partagée.

La biodiversité au cœur du partenariat

Le financement de la création du Jardin des Migrations a été l’acte fondateur du partenariat.

Un jardin qui reflète une double philosophie :

  • Mêler les essences des fleurs, des essences et des plantes aromatiques venues des différentes rives de la Méditerranée
  • Réintroduire la biodiversité en une ville …. Offrir à toutes et tous une promenade paysagère et sensorielle …

L’accès de tous à la culture : Destination Mucem

Afin de s’engager plus encore en faveur de l’accessibilité à tous les publics, le Mucem a choisi d’expérimenter un dispositif inédit de mobilité pour les publics éloignés : la mise en place hebdomadaire d’une ligne de bus spécifique à l’échelle de la ville, renforçant l’offre de transport existante et permettant de créer un lien privilégié avec le musée.

A bord d’un bus de collection restauré, le public est invité à suivre des ateliers personnalisés et ludiques. En effet, le circuit de visite est adapté à chaque participant. Arrivés à destination, les participants se voient remettre des billets pour visiter les expositions du Mucem, mais sont également invités à profiter de l’offre de programmation et de médiation du musée : cinéma, ateliers, espaces enfants…

Plus de 1700 personnes ont pu découvrir le musée et ses expositions grâce à ce dispositif inédit et un accueil personnalisé.


La Fondation ENGIE accompagne les célébrations des 10 ans du Mucem avec :

  • La 1ère édition de la journée de l’inclusion, le vendredi 2 juin

Le Mucem et La Varappe lancent la 1ère édition de la journée de l’inclusion, le vendredi 2 juin, avec pour ambition de sensibiliser le grand public, les pouvoirs publics et les entreprises aux questions d’inclusion sociale, économique, culturelle et politique des personnes marginalisées.

Dans le contexte actuel, il est plus important que jamais que les précurseurs inclusifs fassent bloc autour d’un ensemble de valeurs et d’objectifs communs et déterminent les moyens à mettre en œuvre pour répondre aux aspirations et aux besoins des individus pour construire une société plus juste et plus équitable.

Cette journée vise également à promouvoir la diversité et à encourager le respect et l’inclusion de toutes les personnes, et à lutter contre les inégalités de destin et sensibiliser la société à la nécessité de travailler ensemble afin d’innover en matière d’inclusion.

Pour cette journée, le dispositif « Destination Mucem » se mobilise et amène les publics éloignés pour assister aux temps forts de la manifestation.

  • La Galerie des collection Populaire inaugurée en décembre 2023

Pour ses 10 ans, le Mucem souhaite revenir sur ce qui constitue son cœur et son histoire, sa collection. La nouvelle exposition semi-permanente « Galerie des collections – Populaire ! » entend toucher les publics, grâce sa collection foisonnante. Ce nouvel accrochage sera présenté dès décembre 2023. Les visites des publics scolaires, des publics empêchés, notamment du programme « Destination Mucem », pourront s’appuyer sur cette exposition grâce à des outils pédagogiques conçus pour le temps long.

En avril 2024, le Mucem organise un week-end consacré à la biodiversité, et proposera un cycle de conférence, des animations pour le jeune public et des visites thématiques, et produira un audioguide pour mieux valoriser le jardin des migrations.

En savoir plus